Marché Biomasse: Restriction Imminente de l’UE?

par | 18 Juin 2021 | Énergie Biomasse

Le marché biomasse est classifié comme énergie renouvelable. Suite aux protestations des groupes environnementaux, l’Union européenne a décidé de renforcer les critères qui entourent cette ressource. Une politique qui s’inscrit dans un plus large schéma de restructuration.


 

Le marché biomasse, vraiment renouvelable ?

En Europe, le marché biomasse représentait en 2019 plus de la moitié de sa production d’énergie renouvelable. Une ressource non-négligeable si l’Union européenne souhaite atteindre ses objectifs de réduction des émissions.

Pourtant, les groupes environnementaux contestent de plus en plus cette classification. En effet, la biomasse émet une importante quantité de CO2 en brûlant. Cependant, on considère que ces émissions sont compensées par les gaz absorbés par les arbres en poussant. Pour cette raison, elle est considérée comme une énergie bas-carbone.

 

L’Union européenne revoit les critères du marché

Suite à ces protestations, la Commission européenne semble vouloir renforcer les critères qui entourent cette ressource. La biomasse serait considérée comme renouvelable si elle produit moins de 70% d’émissions que les énergies fossiles.

Cependant, ces critères ne s’appliquent qu’aux centrales biomasses d’une capacité supérieure à 20MW. L’Union européenne chercherait à les étendre aux centrales de 5MW ou plus cette année.

 

Protéger les écosystèmes fragiles

Ce plan a un double objectif. D’abord, il permettrait de protéger les écosystèmes fragiles et le bois destiné à un usage artisanal, comme la construction de meubles. Une nouvelle étape face à l’objectif final de l’institution de faire du bois une énergie de dernier ressort.

 

L’Union européenne durcit ses cibles de production d’énergie renouvelable

Ce plan s’inscrit dans une volonté plus large de l’Union européenne de durcissement des cibles énergétiques fixées pour 2030. Elle avait en effet établi la nécessité de diminuer de 55% ses émissions par rapport aux niveaux de 1990.

Pour l’heure, l’Union compte couvrir seulement 30% de la production énergétique par les énergies renouvelables d’ici 2030. Or, elle estime ce chiffre insuffisant, et souhaiterait l’étendre à 38% – 40%.

Les changements imposés au marché biomasse par l’Union européenne s’inscrivent donc dans son engagement pour un meilleur respect de l’environnement. Si ces critères sont encore sujets aux changements, le plan final sera publié le 14 juillet.