L’US DoE Consacrera 2M USD$ à l’Hydrogène Vert

par | 18 Mar 2021 | Énergie Hydrogène, Politique Énergétique

L’US DoE va financer 4 projets universitaires pour l’innovation technologique dans l’hydrogène. Dans la lignée des objectifs de développement durable du Président Biden, l’essor du…
US DoE

L’US DoE va financer 4 projets universitaires pour l’innovation technologique dans l’hydrogène. Dans la lignée des objectifs de développement durable du Président Biden, l’essor du secteur des énergies renouvelables est de mise.


L’US DoE dédie 2 millions USD$ pour 4 projets de recherche

Le Secrétaire de l’Énergie, Jennifer Granholm, affirme que la recherche et le développement de sources d’énergie propre sont fondamentaux. En effet, les innovations technologiques permettraient de lutter efficacement contre les émissions de carbone et démocratiseraient la production d’énergie verte. Grâce à ce financement public, les chercheurs auront les moyens pour découvrir différents moyens de production d’hydrogène décarboné.

Les 2 millions USD$ dédiés par le Département de l’Énergie américain financeront quatre projets d’équipe :

  • $499.500 à l’Université de Auburn ;
  • $500.000 à Electric Power Researcher Institute de Palo Alto ;
  • $500.000 à la Fondation de recherche de l’Université du Kentucky ;
  • $500.000 à l’Université de Utah.

Chaque projet est centré sur l’étude de la gazéification, particulièrement sur les matières premières durables nécessaires à la réaction. Il s’agit notamment des déchets organiques (forestiers ou agricoles).

 

La gazéification pour de l’hydrogène vert

La gazéification consiste à mélanger les déchets organiques, plastiques ou de charbon avec de l’oxygène sous haute pression. La réaction produit de l’hydrogène de meilleure qualité et, combiné aux techniques de capture et stockage de CO2, décarboné.

Actuellement aux États-Unis, l’hydrogène est issu principalement du gaz naturel. Quelques percées scientifiques en faveur de l’hydrogène vert sont en cours, telles que les biocarburants en substitution aux hydrocarbures fossiles habituels.

L’hydrogène vert, lors de son extraction de matières premières organiques, n’émet pas de carbone mais reste encore très cher. Favoriser la recherche scientifique dans ce domaine pourrait donc jouer un rôle important pour décarboner les industries consommatrices d’énergie.

En somme, l’octroi de cette somme à la R&D pour l’hydrogène vert manifeste la force de volonté de l’Administration Biden. Après avoir promis de renouer avec les obligations de l’Accord de Paris, Joe Biden tente concrètement d’aborder la transition énergétique.