Vous lisez actuellement
L’Inde ressert ses liens avec l’IEA en vue de son adhésion

L’Inde ressert ses liens avec l’IEA en vue de son adhésion

 

Ce matin, l’Inde a signé avec l’Agence Internationale de l’Energie (IEA) un partenariat stratégique en vue de l’adhésion du pays à l’IEA. Ce, après être devenu pays « associé » en 2017. Dorénavant, l’Inde devra rendre mieux compte de ses activités énergétiques à l’IEA.


 

Une future adhésion de l’Inde à l’IEA

 

« Un jour historique »

Ce 27 janvier, lors d’une cérémonie virtuelle, l’Inde et l’IEA ont signé en direct un nouveau partenariat. Celui-ci servira à approfondir leur collaboration sur un large éventail de sujets essentiels. Selon David Turk, Directeur exécutif adjoint de l’IEA, c’est « un jour historique », notamment pour la future adhésion du pays à l’IEA.

L’IEA pourra ainsi accéder, en toute transparence, à nombre d’informations concernant la production, la demande et la consommation énergétique indienne. En ce sens, rappelons que certaines conditions sont nécessaires pour devenir membre de l’IEA.

 

À lire sur energynews.fr : Parc solaire : 110MW par Tata Power dans l’État du Kerala

 

La nécessité en amont d’être membre de l’OCDE

L’adhésion en tant que membre de l’IEA implique, avant tout, d’être membre de l’OCDE. Or actuellement, l’Inde n’est pas encore membre de l’organisation. Par suite, l’adhésion à l’IEA nécessite la constitution, entre autres, de réserves de pétrole équivalentes à 90 jours d’importation nette de l’année précédente. Réserves auxquelles le gouvernement dispose d’un accès immédiat.

A terme, l’Inde doit être capable d’assurer sa part en cas d’action collective lancée par l’IEA pour cause de perturbation du marché mondial du pétrole.

 

Conséquences sur l’IEA et le monde de l’énergie

 

Découvrir
keystone xl

Nouvelle politique d’intégration des pays en voie de développement

Depuis une petite dizaine d’années, l’IEA poursuit une politique d’intégration des pays en voie de développement. Ainsi, en 2014, l’Estonie fait son entrée en tant que membre. En 2018, c’est au tour du Mexique.

Bientôt l’Inde, ses 1,3 milliards d’habitants et le dynamisme de son marché des énergies renouvelables, notamment solaire. Justement, l’IEA présentera en février le premier rapport India Energy Outlook sur les perspectives énergétiques de l’Inde.

 

Changement de paradigme énergétique mondial

L’IEA est historiquement attachée à la ressource pétrolière. Or, les énergies non fossiles ont pris, depuis quelques années, une part grandissante dans le mix énergétique.

En somme, cette future adhésion de l’Inde est importante pour le changement de paradigme énergétique mondial. Elle sera aussi la preuve que l’IEA est en phase de révision de ses modèles économiques et politiques.

Retrouvez le LIVE de la conférence de l’IEA sur Youtube.

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021