Les Raffineries Indiennes diversifient leurs Fournisseurs

par | 7 Juil 2021 | Énergies Fossiles, Pétrole, Stratégie entreprise

Les raffineries indiennes cherchent à diversifier leur nombre de fournisseurs. Ainsi elles espèrent être moins en proie aux fluctuations mondiales des cours financiers du pétrole brut.


 

Les raffineries indienne cherchent de nouveaux fournisseurs

Les raffineries sont en quête de nouveaux fournisseurs de pétrole. MRPL achète ainsi sa première cargaison de brut brésilien Tupi lors du premier semestre 2021.

Après HMEL, IOC est également devenu la deuxième raffinerie à acheter du brut Liza provenant de Guyana. La compagnie Indian Oil Corp a acheté 1 million de barils de Liza et s’est engagée pour trois autres millions. Enfin, HMEL avait également acheté 1 million de barils auparavant.

Ces achats représentent une étape importante dans les relations entre la Guyana et l’Inde. Cela permettra potentiellement d’explorer des contrats d’approvisionnement à long terme avec le gouvernement guyanais.

 

3 millions de tonnes de brut américain

IOC a également diversifié ses sources d’approvisionnement avec du brut américain. En effet, cette raffinerie indienne a conclu un contrat à terme pour 3 millions de tonnes de brut américain. Lim Jit Yang, conseiller pour les marchés pétroliers de la région Asie-Pacifique chez S&P Global Platts Analytics annonce :

L’Inde a diversifié ses importations de brut, notamment en achetant des volumes importants aux États-Unis ces derniers mois.

Ainsi les raffineries indiennes souhaitent se procurer davantage de brut nord-américain et latino-américain.

 

Minimiser la dépendance vers le Moyen Orient

Ces récents achats de pétrole brut montrent la flexibilité croissante des raffineries indiennes. Mais cela montre également qu’elles comptent diversifier leurs portefeuilles afin de profiter des fluctuations du marché.

Les différentes raffineries sont en quête de nouveaux fournisseurs afin de minimiser le risque d’approvisionnement. Elles espèrent ainsi diversifier leur carnet d’adresses de fournisseurs. Ainsi elles ne souhaitent plus être dépendantes des volontés du Moyen-Orient.

 

Une hausse des prix qui menace l’économie indienne

Les pays importateurs « sensibles aux prix » comme l’Inde sont pénalisés si le prix du baril dépasse 80$. Or la politique de l’offre de l’OPEP+ provoque une augmentation des cours pétrolier. Les négociations au sein de l’organisation quant à la teneur de l’augmentation de la production pétrolière sont toujours en cours.

IND Economics a récemment déclaré dans une note de recherche :

Une offre supplémentaire de la part de l’OPEP+ sera nécessaire au cours du second semestre de cette année.

Or l’Inde a déjà demandé sans succès à l’OPEP+ à plusieurs reprises d’augmenter progressivement la production.