Les Plus Grands Barrages des Etats-Unis en 2021

par | 13 Mai 2021 | Énergie Hydraulique

Les plus grands barrages des États-Unis sont notables du fait de leurs dimensions vertigineuses, mais aussi et surtout de leurs puissances hors norme. La puissance installée des centrales hydroélectriques aux États-Unis atteignait 102.753 MW fin 2019, soit 273,7 TWh et 6,6% de la production totale d’électricité du pays. Il s’agit ainsi du 3ème parc hydroélectrique au monde avec 7,9% du total mondial. 

Les Plus Grands Barrages des Etats Unis

Les plus grands barrages des États-Unis sont notables du fait de leurs dimensions vertigineuses, mais aussi et surtout de leurs puissances hors norme. La puissance installée des centrales hydroélectriques aux États-Unis atteignait 102.753 MW fin 2019, soit 273,7 TWh et 6,6% de la production totale d’électricité du pays. Il s’agit ainsi du 3ème parc hydroélectrique au monde avec 7,9% du total mondial.


 

Top 10 des plus grands barrages hydroélectriques des États-Unis

 

Barrage d’Oroville – 819 MW

 

Barrage d'Oroville

 

Le barrage d’Oroville ouvre ce classement des plus grands barrages des États-Unis. Il s’agit d’un barrage en remblai situé sur la Feather, le principal affluent du fleuve Sacramento. Avec sa vertigineuse hauteur de 230m, il est le plus haut barrage étasunien. De plus, la centrale hydroélectrique associée au barrage bénéficie d’une capacité installée de 819 MW, de quoi fournir 2200 GWh d’électricité par an.

Il s’agit donc d’une infrastructure importante de l’économie de la Californie. Elle permet l’alimentation du système d’irrigation de l’agriculture de cet État et approvisionne en eau potable plus de 20 millions de personnes en aval, dans les vallées de la Feather, du Sacramento et de San Joaquin.

 

Barrage des rapides de Priest – 956 MW

 

Barrage de Rapide de Priest

 

Le barrage des rapides de Priest est un barrage-poids qui se situe sur le fleuve Columbia, près de Vantage, dans l’État de Washington. Il est équipé de 10 turbines totalisant une capacité installée de 955,6 MW. Il bénéficie également de dimensions hors normes avec une longueur de pas moins de 3079m.
Construit dès 1959, il est connu pour avoir submergé les rapides de Priest (cours d’eau du Columbia) et avoir été mis en œuvre à la suite de l’inondation de Vanport City.

 

Barrage de McNary – 1127 MW

 

Barrage de Mc Nary

 

Équipé de 14 turbines, le barrage-poids de McNary a une puissance installée de 1127 MW. Il se situe sur le fleuve Columbia entre l’État de Washington et celui de l’Oregon, aux États-Unis. Avec une gigantesque longueur de 2245m, il est connu pour tirer son nom du célèbre politique américain des années 40 : Charles Linza McNary.

 

Barrage de Bonneville – 1189 MW

 

Barrage de Bonneville

 

Le barrage de Bonneville est un barrage-poids sur le fleuve Columbia, entre les États de l’Oregon et de Washington. Il est long de quelques 820m et haut de 60m. Sa petitesse ne retire rien à son impressionnante capacité installée de 1189 MW.
La mise en service du barrage, en 1937, entraine la création de son réservoir : le lac artificiel de Bonneville. Ce réservoir s’étend du barrage de Bonneville jusqu’au barrage de The Dalles, en amont. De plus, il fait partie du registre national des lieux historiques des Etats Unis.

 

Barrage de Glen Canyon – 1288 MW

 

glen canyon dam

 

Le barrage-voûte de Glen Canyon se situe sur le Colorado dans l’Arizona, au sud-ouest des États-Unis, près de la ville de Page dans le comté de Coconino. Bénéficiant d’une puissance installée de 1288 MW, il se classe 6ème du classement des plus grands barrages des États-Unis. Sa construction débute dès 1957 et sa mise en service en 1964. Il entraîna par ailleurs la formation du lac Powell en amont.

 

Barrage de The Dalles – 2038 MW

 

The Dalles Dam

 

Le barrage de The Dalles est un barrage-poids situé à la frontière entre les états de Washington et de l’Oregon. Il occupe le fleuve Columbia et a une capacité installée totale de 2038 MW. Il est à l’époque sujet à de nombreuses controverses. En effet, il est notoire pour avoir submergé les Celilo Falls, un site important de pêche pour les Amérindiens.

 

Barrage Hoover – 2080 MW

 

Hoover Dam

 

Le barrage Hoover est un barrage poids-voûte qui se situe sur le fleuve Colorado près de Boulder City, à la frontière entre l’Arizona et le Nevada. Avec une puissance installée de 2080 MW, le barrage Hoover permet de fournir 4200 GWh d’électricité chaque année. Aussi, la construction du barrage débute dès 1931 dans des conditions particulières. En effet, en pleine période de Grande Dépression, la construction du barrage nécessita une importante main d’œuvre, dont 112 ouvriers mourront. Le chantier a également nécessité près de 7 millions de tonnes de béton.

 

Barrage John-Day – 2160 MW

 

plus grand barrage États-Unis

 

Situé sur le fleuve Columbia, entre l’Oregon et l’État de Washington, le barrage John Day est un barrage-poids de 2327 m de long. Et son imposante longueur ne fait pourtant pas d’ombre à son impressionnante puissance. En effet, ce barrage est équipé de 16 turbines, lui octroyant une puissance totale de 2160 MW. De plus, la centrale associée au barrage produit 8,418 TWh par an.

 

Barrage de Chef Joseph – 2620 MW

 

plus grand barrage États-Unis

 

Le barrage de Chef Joseph se classe 2ème du classement des plus grands barrages des Etats Unis. En effet, avec une puissance installée de 2620 MW, il est bien loin du 1er, mais fournit néanmoins pas moins de 12,52 TWh par an.
Situé dans l’État de Washington, ce barrage-poids recouvre quelques 1817m du fleuve Columbia. De plus, il tire son nom du célèbre Chef Joseph des Nez-Percés ; une tribu amérindienne qui vivait dans le plateau du Columbia.

 

Barrage de Grand Coulee – 6809 MW

 

plus grand barrage États-Unis

 

Le barrage de Grand Coulee détient le titre de plus grand barrage des États-Unis. Situé sur le fleuve Columbia, Grand Coulee est un barrage poids de 167m de haut. Il se compose de 27 turbines Francis et 6 turbines-pompes, lui octroyant une incroyable capacité installée de 6809MW. Il est également considéré comme l’une des structures en béton les plus importantes au monde et se classe 8ème des plus grands barrages du monde.

L’électricité fournie par le barrage alimentait à l’origine les infrastructures militaires pendant la Seconde Guerre mondiale (fabricants bombardiers, sous-marins et la première bombe nucléaire au monde). Aujourd’hui, le Grand Coulee génère suffisamment d’électricité pour éclairer toute la région du détroit de Puget, sans pour autant libérer de CO2 dans l’atmosphère.

 

Une répartition géographique inégale

En somme, la répartition géographique des plus grands barrages des États-Unis est très inégale. En effet, les États du nord-ouest bénéficient de plusieurs bassins hydrographiques aménagés. Notamment les États de Washington, de l’Oregon ou encore de l’Idaho. En particulier, le fleuve Columbia qui compte plusieurs barrages à son actif et un aménagement hors normes, qui s’étend sur plusieurs kilomètres. Par exemple, l’État de Washington, compte à lui seul pour 24,2% de la production totale d’électricité dans le pays.

Par ailleurs, les États-Unis bénéficient d’une politique énergétique favorable à l’énergie hydroélectrique. En effet, l’hydroélectricité est la seule source énergétique dont la licence soit accordée au niveau fédéral. De plus, le Congrès envisage des réformes afin de moderniser ces procédures d’autorisation, car les politiques varient, en effet, d’un État à l’autre.

Au total, et à eux seuls, les trois plus grands barrages des États-Unis totalisent de 11.589 MW. De quoi faire pâlir le Vieux Continent qui est pour le moment incapable de rivaliser avec la puissance étasunienne. Par ailleurs, le pays commence à s’intéresser à la petite hydraulique, dont il espère développer le potentiel sur son sol.