L’Emploi dans l’Énergie Renouvelable est Moins Rémunérateur

par | 8 Avr 2021 | Politique Énergétique

Aux États-Unis, les emplois dans les industries des énergies conventionnelles rémunèrent plus que ceux dans les énergies renouvelables. Un rapport de Reuters indique que ces…
Emploi énergie renouvelable

Aux États-Unis, les emplois dans les industries des énergies conventionnelles rémunèrent plus que ceux dans les énergies renouvelables. Un rapport de Reuters indique que ces disparités sont contradictoires avec la stratégie du président américain Biden.


 

Les énergies, combien ça paye ?

Le rapport de Reuters fait donc état de disparités salariales selon les secteurs énergétiques. Les salariés des industries de l’énergie nucléaire et des combustibles fossiles gagneraient ainsi des salaires plus élevés que ceux des secteurs des énergies renouvelables. C’est en tout cas ce dont Reuters fait état dans son rapport publié le 6 avril dernier.

Dans l’ensemble, les emplois dans le secteur de l’énergie paient environ 25,60 $ l’heure. Soit 34% de plus que le salaire horaire national médian de 19,14 $.

Mais il existe de grandes disparités dans les salaires horaires entre les différentes industries énergétiques. Les travailleurs du nucléaire, du gaz naturel et du charbon ont les salaires horaires médians les plus élevés des 10 industries énergétiques analysées dans le rapport. Ils vont de 28,69 $ pour les emplois du charbon à 39,19 $ pour le nucléaire. L’éolien et le solaire, quant à eux, affichent des salaires horaires médians de 25,95 $ et 24,48 $, respectivement.

Biden veut stimuler le marché des énergies renouvelables

Ce rapport arrive une semaine après que l’administration du président Biden ai déployé un plan de 2 trillions de dollars. Ce plan est mis en place pour stimuler le marché des technologies énergétiques propres et impulser la création d’emplois.

En somme, le rapport met en lumière l’incohérence entre les engagements climatiques que les États-Unis poursuivent et l’enjeu social et salarial des employés du secteur. Un effort supplémentaire sera donc à fournir pour s’aligner sur une transition durable pour tous les acteurs de l’industrie.