Le Pakistan manque de GNL

par | 12 Oct 2021 | Énergies Fossiles, Gaz Naturel

Le Pakistan n’a reçu aucune offre à sa demande de livraison de huit cargaisons de GNL pour cet hiver.

pakistan

Le Pakistan ne recevra pas de nouvelle livraison de GNL pour cet hiver. Son entreprise publique Pakistan LNG n’a pas eu de réponse à son appel d’offre qui s’est achevé le 11 octobre 2021. Ce manque n’est pas sans créer des inquiétudes face à une éventuelle crise énergétique dans le pays.


 

Pakistan LNG ne recevra pas de nouvelles livraisons pour l’hiver

Sans réponse après son appel d’offre, le Pakistan ne sait pas s’il va en relancer un. Peuplé de 200 millions d’habitants, le pays fait face à une hausse des prix du gaz et de l’électricité. D’après un rapport de la banque mondiale de 2018, près d’un quart de la population n’a pas accès à l’électricité.

Cette hausse des prix résulte d’une forte demande en GNL, notamment de la Chine et de l’Inde qui connaissant des pénuries en électricité. Le prix d’une cargaison de GNL est ainsi passé de $20 millions à 100 millions en 8 mois.

Alors que l’offre mondiale reste limitée pour cet hiver, Pakistan GNL a elle-même contribué à décourager de potentiels offreurs. Celle-ci a réclamé une période de 15 jours de validité après la fin de l’appel d’offre. Ce délai est jugé trop long compte tenu de la fluctuation des prix.

 

Un pays partiellement préparé

Pour se protéger de cette volatilité, le Pakistan importe la moitié de son GNL par des contrats à long terme. Le pays a par ailleurs signé un nouveau contrat décennal avec le Qatar devant entrer en vigueur pour janvier 2022. Bien que mieux préparé par rapport à l’hiver dernier, Islamabad doit encore satisfaire la seconde moitié de sa demande intérieure.