Le Congo signe un Accord pour 2 Centrales Solaires

par | 29 Juin 2021 | Énergie Solaire

La RDC signe un accord pour 2 centrales solaires de 100 MW qui pourront approvisionner plus de 1,25 million de personnes en électricité.

congo

Le Congo (RDC) signe un accord pour deux centrales solaires de 100 MW dans la ceinture de cuivre. Ces dernières permettront au pays de sécuriser son approvisionnement énergétique.


 

Le Congo prépare deux centrales solaires de 100MW

La Société nationale d’électricité (SNEL) annonce la signature d’accords d’achat d’électricité (PPA) pour la construction de deux centrales solaires dans le sud-est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Ces centrales de 100 MW coûteront plus de $300 millions. En effet, l’une des usines, située dans la ville de Kolwezi, coûtera $148 millions. La seconde, située dans la ville voisine de Likasi, coûtera quant à elle $157 millions.

La SNEL approuve les projets qui devraient démarrer en mars 2022 et commencer à fonctionner au début de 2023. Le développeur Financing Access, en partenariat avec le fonds d’investissement Green Power Capital (GPC), est en charge du projet.

 

Une production annuelle moyenne de 500 GWh

Les deux centrales fourniront au réseau congolais une production annuelle moyenne d’environ 500 GWh. Cette dernière est, selon la SNEL, suffisante pour fournir de l’électricité à plus de 1,25 million de personnes.

Cet accord est donc particulièrement important pour le pays. En effet, il lui permettra de sécuriser son approvisionnement énergétique, et profitera ainsi à la population et aux sociétés minières de la région.

 

Sécuriser l’approvisionnement énergétique

Moins de 10% des quelque 90 millions d’habitants de RDC ont un accès fiable à l’électricité. Qui plus est, les pénuries d’électricité sont un obstacle majeur à la construction d’usines de transformation. Or, ces dernières permettraient d’ajouter de la valeur aux exportations de cuivre et de cobalt.

Jean-Bosco Kayombo, Directeur Général de la SNEL a d’ailleurs déclaré :

« Avec la signature de cet accord, nous contribuerons à sécuriser l’approvisionnement énergétique des grands centres urbains et périurbains. De même, nous pourrons assurer l’approvisionnement en électricité des industriels de la zone, notamment les sociétés minières qui représentent les poumons économiques du Haut-Katanga et du Lualaba. »

Rappelons que la RDC est le premier producteur de cuivre d’Afrique et le plus grand mineur au monde de cobalt.