L’Azerbaïdjan face au Défi de la Transition Énergétique

par | 6 Juil 2021 | Politique Énergétique

L’Azerbaïdjan contribue à la sécurité énergétique mondiale par son rôle d’exportateur fiable de combustibles fossiles.
azerbaïdjan

L’Azerbaïdjan contribue à la sécurité énergétique mondiale par son rôle d’exportateur fiable de combustibles fossiles. Néanmoins, face à l’engagement international en faveur d’une réduction des émissions carbone, le pays doit revoir sa position.


 

L’Azerbaïdjan contraint de préparer sa transition énergétique

Selon l’IEA, le gaz et le pétrole vont continuer de dominer l’économie et l’approvisionnement énergétique de l’Azerbaïdjan à moyen terme. Cependant, les engagements environnementaux de ses partenaires commerciaux soulèvent des questions quant à la demande à long terme.

 

Un pays contribuant à la sécurité énergétique mondiale

Le rapport de l’IEA Azerbaijan 2021 reconnaît que le pays contribue actuellement à la sécurité énergétique mondiale par son rôle d’exportateur fiable. Le corridor gazier méridional récemment achevé, qui alimente l’Europe en gaz azerbaïdjanais, en est le parfait exemple. Pour autant, le rapport souligne la nécessité de préparer l’économie et le système énergétique du pays, à l’accélération des transitions énergétiques.

 

Réformer le système énergétique actuel

Le rapport propose au pays plusieurs moyens pour rendre son approvisionnement et sa consommation d’énergie plus efficaces et diversifiés. La recommandation principale est de passer progressivement du système énergétique actuel à un système fondé sur des marchés concurrentiels. Cela, avec une participation importante du secteur privé et avec des prix couvrants les coûts d’exploitation.

Le gouvernement azerbaïdjanais a récemment rédigé des propositions de réforme des marchés de l’électricité et du gaz. Il a également proposé des lois sur l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Le rapport encourage le pays à adopter rapidement ces propositions et à veiller à leur mise en œuvre effective.

 

L’Azerbaïdjan sur la voie de la transition énergétique

Le pays a récemment commencé à développer son potentiel de classe mondiale en matière d’énergie solaire et éolienne. L’IEA salue les plans ambitieux du gouvernement. Le pays souhaite notamment faire passer la part d’énergies renouvelables dans la capacité totale de production à 30% en 2030.

Le pays dispose d’une grande marge de manœuvre pour améliorer son efficacité énergétique. Le rapport encourage le gouvernement à reconnaître qu’une plus grande efficacité énergétique peut profiter à l’économie, réduire la pollution et créer des emplois. Il recommande donc l’adoption rapide des lois, stratégies, politiques et mesures nécessaires à la réalisation de ce potentiel.

La croissance économique et l’urbanisation doivent se poursuivre au sein du pays. Le gouvernement doit donc intégrer les aspects énergétiques et climatiques dans son plan de développement urbain.

Ainsi, face à l’engagement mondial en faveur d’une réduction des émissions carbone, l’Azerbaïdjan est contraint de revoir son positionnement énergétique. Les réformes du marché, les mesures d’efficacité et l’énergie propre sont, en effet, essentielles à sa prospérité et résilience climatique. Le pays s’est d’ores et déjà fixé des objectifs ambitieux : il souhaite atteindre les 30% d’énergies renouvelables d’ici à 2030.