Vous lisez actuellement
L’Arabie Saoudite réduit ses Exports Pétroliers vers l’Asie

L’Arabie Saoudite réduit ses Exports Pétroliers vers l’Asie

  • L'Arabie Saoudite augmente ses prix du pétrole brut. Certains clients asiatiques ont donc annulé leurs commandes.
Arabie Saoudite

L’Arabie Saoudite augmente ses prix du pétrole brut. Certains clients asiatiques ont donc annulé leurs commandes. Il semblerait que certains acheteurs asiatiques aient demandé des volumes inférieurs à ceux prévus.


 

L’Arabie Saoudite bridée sur le marché asiatique en mai

L’Arabie Saoudite va réduire ses exportations de pétrole brut vers l’Asie en mai. Selon des sources, certains acheteurs asiatiques auraient en effet revu à la baisse leurs commandes de brut Saoudien.

Ces baisses arrivent juste au moment où le Royaume doit progressivement procéder à des réductions de production. Cette situation fait suite aux plans convenus par l’OPEP+. L’objectif étant d’atténuer les réductions de l’offre.

Prix élevé et maintenance des raffineries

Deux des sources de Reuters ont par ailleurs indiqué qu’un des raffineurs Japonais concerné a demandé une réduction de 10% du brut. Ce qui est dans la limite de l’ajustement autorisé par le contrat.

En effet, l’Arabie Saoudite a augmenté au début du mois les prix de tous les types de pétrole qu’elle vend en Asie. L’OSP de mai pour le brut léger Arabe phare a ainsi augmenté jusqu’à 1,8$ le baril au-dessus de la moyenne de l’Oman/Dubai,. C’est donc le prix le plus élevé depuis février 2020.

En parallèle, un autre client asiatique aurait indiqué ne pas souhaiter charger de brut Saoudien. En raison, notamment, de la maintenance de sa raffinerie.

Découvrir
contrats photovoltaïques

Réduction de l’offre Saoudienne, mais maintien de l’offre globale de pétrole

Pour l’heure, les réductions de l’offre de pétrole Saoudien ne devraient pas avoir d’impact majeur sur les marchés asiatiques du brut. L’offre des autres régions devrait pouvoir compenser.

Dans le cadre des plans d’assouplissement de l’offre de l’OPEP et de ses alliés, l’Arabie Saoudite prévoit de réduire progressivement sa production de 250.000 bpj en mai. Puis 350.000 bpj en juin et 400.000 bpj en juillet.

En somme, les réductions de production du brut sont plus que jamais nécessaires pour l’Arabie Saoudite. Le Royaume peine en effet à équilibrer ses marchés, mais demeure ouvert au compromis avec ses clients asiatiques.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021