Keystone XL : réorienter les ouvriers dans le Solaire ?

par | 2 Fév 2021 | Énergie Solaire, Politique Énergétique

 

Le projet Keystone XL, controversé aux Etats-Unis, a été annulé par Joe Biden dès le deuxième jour de son mandat présidentiel. John Kerry suggère alors que les travailleurs licenciés soit réorientés dans la fabrication de panneaux solaires.


 

À lire sur energynews.fr : Keystone XL : Joe Biden enterre l’oléoduc controversé

 

Le Keystone XL annulé, John Kerry souhaite réorienter les ouvriers

 

Suite à l’annulation du Keystone XL, John Kerry déclare que le solaire constitue une alternative pour les travailleurs licenciés. Leurs compétences seraient facilement transférables. Selon lui, les emplois manufacturiers dans le secteur solaire n’exigent pas « d’être diplômé du MIT ».

De plus, l’industrie des combustibles fossiles est peu appréciée au Congrès Américain. C’est un secteur qui croît peu, à l’inverse du secteur solaire. Egalement, le développement du solaire permettrait de garantir une certaine indépendance vis-à-vis des fabricants chinois.

 

La volonté de contrer les ambitions chinoises dans le solaire

 

La majorité des panneaux solaires visibles sur les toits américains sont chinois. Plusieurs entreprises chinoises se sont implantées aux Etats-Unis pendant l’ère Trump, mais beaucoup de panneaux solaires sont importés directement de Chine. En effet, 8 des 10 plus grandes entreprises fabricantes de panneaux solaires au monde sont chinoises.

Les géants chinois du solaire investissent massivement en Asie du Sud-Est, et dominent sur toute la chaîne de fabrication des panneaux. Les Etats-Unis, mais également l’Union Européenne sont de plus en plus dépendants de la Chine dans ce secteur.

Si la phrase de John Kerry peut sembler banale à première vue, elle s’inscrit déjà dans la lutte sino-américaine pour le contrôle des technologies d’aujourd’hui et de demain.