Kallista Energy acquiert 15 Parcs Éoliens et Solaires

par | 5 Avr 2021 | Énergie Éolienne, Énergie Solaire

Kallista Energy fait l’acquisition de 15 parcs éoliens et solaires en France et en Allemagne d’une capacité cumulée de 180 MW. Le producteur indépendant européen…
Kallista Energy

Kallista Energy fait l’acquisition de 15 parcs éoliens et solaires en France et en Allemagne d’une capacité cumulée de 180 MW. Le producteur indépendant européen d’énergies renouvelables continue son développement en Europe. Il dispose dorénavant de 425 MW de puissance renouvelable entre la France, les Pays-Bas et l’Allemagne.


 

Kallista Energy renforce son parc en France

Huit parcs renouvelables supplémentaires en France

Kallista Energy acquiert cinq parcs éoliens supplémentaires en France, en Normandie, dans les Hauts-de-France et les Pays de la Loire. À cela s’ajoutent trois parcs solaires. Deux en Nouvelle-Aquitaine (Gabardan 2 et 5) et 1 en Occitanie (Amadousol). Au total, ces acquisitions représentent un gain de 90,2 MW pour le groupe.

20 parcs éoliens et trois parcs solaires

Les récentes acquisitions du groupe s’ajoute ainsi aux 20 parcs éoliens déjà exploités en France par l’entreprise. Ces opérations sont financées, entre autres, par l’aide financière du fond d’infrastructures néerlandais Dif Infra Yield 1. Il est géré par DIF Capital Partners.

 

La France, l’Allemagne et les Pays-Bas

Sept parcs éoliens en Allemagne

Kallista Energy amorce son développement en Allemagne, avec l’acquisition de sept parcs éoliens opérationnels. Ceux-ci représentent un total de 89,5 MW, répartis dans les régions de Brandebourd, Westphalie, Rhénanie et Basse-Saxe. Récemment, le groupe s’est également implanté aux Pays-Bas, avec les parcs éoliens de Krammer (102 MW) et de Oostflakkee (32 MW).

L’ouverture à de nouvelles activités

Cette acquisition permet ainsi à Kallista Energy d’étoffer son offre avec la diversification de son activité dans l’énergie solaire. Le groupe souhaite également poursuivre ses projets de mobilité électrique, avec le développement d’un réseau de 80 stations de recharges alimenté par éoliennes.