Vous lisez actuellement
Industrie pétrolière : Wintershall Dea transfère l’exploitation des champs du bassin de Syrte à une société mixte

Industrie pétrolière : Wintershall Dea transfère l’exploitation des champs du bassin de Syrte à une société mixte

  • Présent depuis 1958 en Libye, le producteur allemand de pétrole et de gaz Wintershall Dea a déclaré jeudi 29 octobre 2020 le transfert de l’exploitation des champs de Syrte à la société mixte Sarir Oil Operations (SOO).

Présent depuis 1958 en Libye, le producteur allemand de pétrole et de gaz Wintershall Dea a déclaré jeudi 29 octobre 2020 le transfert de l’exploitation des champs de Syrte à la société mixte Sarir Oil Operations (SOO).


 

Une opération classique dans l’industrie pétrolière libyenne

Wintershall Dea transférera l’exploitation des champs onshore du bassin de Syrte à la société SOO d’ici la fin de l’année. Ce nouvel opérateur sera détenu à 51% par la National Oil Company (NOC) et à 49% par la firme allemande. Elle assurera l’exploitation des zones 91 et 107 (auparavant 96 et 97) dans le bassin côtier de Syrte.

L’intervention de la NOC n’est pas une surprise. En effet, le système mis en place depuis le régime de Khadafi pose la société d’état comme acteur incontournable de l’industrie pétrolière libyenne. Si les multinationales sont présentes en Libye à l’image de Total pour la France, Gazprom pour la Russie ou Wintershall pour l’Allemagne, elles se doivent le plus souvent de contractualiser avec la NOC généralement sous la forme de sociétés mixtes.

 

Credit: Wintershall Dea/Sammy Naas

 

Le bassin de Syrte : un haut lieu pour l’industrie pétrolière mondiale

Cette zone fait l’objet de toutes les attentions depuis plusieurs années et pour preuve : elle contient 70% des réserves de pétrole du pays ! Le champ As-Sarah, dont il est question ici, produit environ 55 000 barils par jour. Situé dans la municipalité d’Al-Wahat, il s’agissait jusqu’à présent du champ le plus important des actifs libyens de Wintershall (qui a une production totale d’environ 80 000 barils par jour).

Découvrir
geopark

Wintershall Dea map Libya

Alors pourquoi ce transfert soudain dans une zone pourtant fortement convoitée ? Le 17 janvier 2020 les infrastructures pétrolières ont été bloquées par les partisans du maréchal Haftar dans le cadre du conflit qu’il mène contre le Gouvernement d’union national. Ce blocage s’est poursuivi pendant de longs mois, suspendant, de fait, la production de pétrole dans les zones 91 et 107 détenues par Wintershall Dea.

Dans un communiqué de presse la société allemande a déclaré que, malgré le contexte sanitaire et géopolitique actuel, le processus de transfert complet a pu fonctionner. La majorité du personnel de Wintershall Dea a été transférée à la SOO et l’entreprise allemande a accepté de couvrir les coûts d’exploration sur les deux zones et la moitié des coûts de développement. En outre, Wintershall Dea fournira 150 millions de dollars pour des projets RSE et forerait deux nouveaux puits dans la zone 107.

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021