Iberdrola: €17 Milliards pour l’Économie et l’Emploi en 2021

par | 24 Juin 2021 | Stratégie entreprise

Iberdrola annonce un investissement de 17 milliards d’euros en 2021 afin de soutenir la reprise de l’économie et de l’emploi.
iberdrola

Iberdrola annonce un investissement de 17 milliards d’euros en 2021 afin de soutenir la reprise de l’économie et de l’emploi. Cet engagement record fait suite à un effort financier déjà réalisé en 2020.


 

Iberdrola poursuit ses investissements

Alors que la firme a déjà investi une somme record en 2020, elle réitère l’opération cette année. En effet, ce sont 10 milliards d’euros qu’Iberdrola a engagés l’an passé. Cela avait permis de mettre en service 4500 MW verts, et de débuter l’installation de 8700 MW supplémentaires.

Cette année, l’entreprise investit pour atténuer les conséquences de la pandémie, et soutenir la reprise de l’économie et de l’emploi. Depuis 2020, Iberdrola a déjà protégé 400.000 emplois via des commandes externes et créé 6000 postes.

 

La même stratégie depuis 20 ans

Le leader mondial de l’énergie prouve encore l’efficacité de son business model défini il y a 20 ans. Ignacio Galán, le président du groupe déclare :

« Nous avons investi 120 milliards d’euros dans les énergies renouvelables, les réseaux intelligents et le stockage d’énergie, réalisant une expansion internationale sans précédent ».

 

Iberdrola, pionnier du financement vert

Iberdrola s’appuie sur la stratégie de financement vert pour grandir encore plus et en est l’un des leaders mondiaux. Le groupe a investi 32 milliards d’euros, et acquiert de nombreuses firmes en Amérique et en Australie. De plus, il s’active au développement de l’éolien offshore en Europe et au Japon.

La firme ne se prive pas non plus de partenariats stratégiques. Secteur de l’automobile, de l’énergie, de la finance, ou toute entreprise promouvant l’hydrogène vert, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

 

Un leadership énergétique « incontestable »

Pour Ignacio Galán, le groupe contribue à l’avancée de la transition énergétique, malgré les doutes de certains. Le président se réjouit :

« je peux maintenant affirmer avec fierté que nous sommes devenus un leader mondial incontestable de l’énergie ».

Ce, grâce à l’expérience, aux connaissances, aux technologies et à un personnel non seulement qualifié, mais aussi engagé et ambitieux.

Mais Iberdrola en veut toujours plus et souhaite accélérer la transition énergétique. C’est pourquoi le groupe prévoit d’investir 75 milliards d’euros d’ici à 2025, jusqu’à 150 milliards d’ici à 2030. Iberdrola cherche à tripler sa capacité renouvelable à 100.000 MW pour 2030, avec au minimum 12.000 MW d’énergie éolienne offshore.

 

Le rendement des actions croît de 5% en 2021

En 2021, les actions sont évaluées à 0,42€, ce qui correspond à une hausse de 5% par rapport à 2020. Pour 2022, la société espère atteindre les 0,44€, bien plus haut que les objectifs fixés auparavant.

Le soutien est réciproque entre la firme et ses actionnaires. Les 27 propositions de résolutions de l’Assemblée Générale a mobilisé plus de 65% d’entre eux malgré un évènement virtuel. Par ailleurs, ils les ont approuvé à 98%.

 

+27,5% d’augmentation du titre en 2020

Le cours de l’action d’Iberdrola connait en 2020 une augmentation de 27,5%. Combinée au dividende versé, cela permet aux actionnaires un rendement de 32,7%. Lors de cette année de pandémie, a capitalisation boursière du groupe a notamment dépassé les 70 milliards d’euros. C’est six fois plus qu’en 2000.

De ce fait, Iberdrola devient l’une des trois plus grandes sociétés de services publics d’électricité au monde en termes de capitalisation boursière.

 

Iberdrola s’engage pour les citoyens

Le président d’Iberdrola, Ignacio Galán plaide :

« le Parlement doit chercher des solutions garantissant une cohérence totale entre les politiques énergétiques visant à la décarbonation et un cadre législatif et réglementaire stable et fiable ».

Il s’explique lors de sa prise de parole, expliquant que l’électricité est majoritairement coûteuse à cause de nombreux facteurs. Les impôts, taxes, redevances et prélèvements imposés représenteraient près de 60% de la facture demandée aux citoyens. À cette occasion, le président n’hésite pas à critiquer le Ministère du Trésor.

 

Atteindre les objectifs de développement durable onusiens

Le groupe a souligné son engagement pour atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD) fixés par l’ONU. Le président affirme avoir structuré sa gouvernance interne afin de respecter nouveaux engagements environnementaux, sociaux et de gouvernance d’entreprise.

Les objectifs climatiques seront remplis avant l’heure. Désormais, les émissions de CO2 s’élèvent à 28g/kWh en Europe, soit 10 fois moins que les concurrents. Le but pour le groupe est d’atteindre la neutralité carbone d’ici à 2030, soit 20 ans avant l’objectif européen.

L’indice international Bloomberg Gender Equality a même récompensé les engagements pris par le groupe. Notamment en faveur de l’innovation, de la formation et des personnes.