Hydrogène en Italie: NextChem et Mytilineos s’associent

par | 25 Mai 2021 | Énergie Hydrogène

Le développement de l’hydrogène en Italie, qui plus est décarboné, avance grâce au nouvel accord signé entre NextChem et Mytilineos. Les deux entreprises prévoient de mettre en place une usine d’hydrogène vert par électrolyse en Italie.


 

L’hydrogène en Italie, la nouvelle alternative contre le carbone

NextChem est la filiale de Maire Tecnimont pour la chimie verte et les technologies de transition énergétique. Mytilineos est l’un des leaders du marché dans l’exploitation de projets d’énergie solaire et hybride à grande échelle. Avec cet accord, Mytilineos convertira l’énergie renouvelable de l’une de ses centrales solaires en hydrogène vert.

Ce projet s’étendra plus tard à d’autres usines d’Italie. Les deux entreprises souhaitent fournir aux acheteurs locaux une alternative de vecteur d’énergie neutre en carbone. Cette nouvelle possibilité d’hydrogène en Italie pourra permettre de réduire considérablement les émissions de carbone des différents secteurs industriels.

 

Une collaboration prometteuse pour un projet audacieux

Pierroberto Folgiero, PDG de NextChem, explique que l’hydrogène vert est la plus ambitieuse des solutions technologiques de production d’hydrogène. Tant d’un point de vue économique qu’environnemental, ce projet est audacieux. Mais il affirme que cette collaboration prometteuse démontrera les avantages « des plateformes intégrées de solutions végétales pour la transition énergétique ».

Nikos Papapetrou, DG de la division RSD de Mytilineos, a déclaré que l’hydrogène en Italie « représente l’un de nos marchés clés en Europe ». Néanmoins, il souhaite ensuite « étendre ce modèle économique dans tous les pays où nous développons actuellement des systèmes d’énergie renouvelable ». L’accord pourrait donc déboucher sur une collaboration à plus grande échelle.