Vous lisez actuellement
Hydrogène au Brésil: FFI veut 300 MW sur le Port d’Açu

Hydrogène au Brésil: FFI veut 300 MW sur le Port d’Açu

  • L'hydrogène au Brésil intéresse Fortescue Future Industries (FFI), filiale du groupe métallier australien Fortescue Metal Ltd, puisque l'énergie aurait, dans le pays, un potentiel de développement colossale. L'usine de production d'hydrogène verte imaginée par FFI sur le port d'Açu deviendrait le plus grand complexe industriel privé en eau profonde d'Amérique latine. 
Hydrogène au Brésil

Le développement de l’hydrogène au Brésil fait l’objet d’un nouveau protocole d’accord entre Fortescue Future Industries et le port d’Açu. Celui-ci vise à évaluer l’opportunité de développement de projets industriels verts basés sur l’hydrogène à Rio de Janeiro.


 

L’hydrogène au Brésil : 300 MW sur le port d’Açu

Le plus grand complexe industriel privé en eau profonde d’Amérique latine

L’accord permettra ainsi à FFI et au Port d’Açu de mener des études de faisabilité concernant l’installation d’une usine d’hydrogène verte au Port d’Açu.

Si le projet voit le jour, il s’agira du plus grand complexe industriel privé en eau profonde d’Amérique latine. L’usine d’hydrogène vert disposera d’une capacité de 300 MW, avec un potentiel de production de 250.000 tonnes d’ammoniac vert par an.

Accompagner l’hydrogène de solaire et d’éolien

Des projets de développement de l’énergie solaire et de l’énergie éolienne en mer sont également présentés dans le protocole. Ils concerneront l’État de Rio de Janeiro et d’Espirito Santo.

 

Industrialisation du port d’Açu

Rendre plus « verte » l’industrie du port

La disponibilité d’hydrogène vert et d’énergie renouvelable devrait favoriser l’industrialisation durable du port. Et ce, notamment avec la production d’acier vert, d’engrais, de carburants et d’autres produits industriels fabriqués de manière durable.

Découvrir
green hydrogen project

« Le port navigue résolument vers l’économie durable de l’avenir. Les piliers de notre vision de l’industrialisation du port sont les projets de transition énergétique d’aujourd’hui et les industries vertes de demain alimentées par les énergies renouvelables » déclare Jose Firmo, DG du port d’Açu avant d’ajouter que « Açu est une passerelle entre l’économie brésilienne en pleine croissance et les entreprises à faible émission de carbone en pleine expansion dans le monde entier ».

La DG de FFI, Julie Shuttleworth se veut optimiste quant à l’implantation de l’hydrogène vert dans d’autres pays :

FFI évalue désormais les possibilités d’énergie renouvelable et d’hydrogène vert à l’échelle mondiale et va diriger et stimuler l’industrie de l’énergie et des produits verts.

En attendant la réalisation de l’étude de faisabilité et l’obtention d’autorisations, les projets individuels seront développés par FFI. Par ailleurs, la propriété et les sources de financement du projet seront eux garantis séparément sans recours à Fortescue.

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021