Hunterston B: les Réacteurs 3 et 4 redémarrent

par | 15 Avr 2021 | Énergie Nucléaire

Les réacteurs 3 et 4 de la centrale nucléaire Hunterston B d’EDF Energy vont redémarrer après la découverte d’une fissure. L’ONR a accordé l’autorisation d’une remise en service d’environ six mois, suite à une évaluation indépendante attestant de la viabilité des installations.


 

Hunterston B redevient sûre et viable pour le North Ayrshire

Les chiffres du gouvernement écossais publiés en juin 2020 montrent que les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté. Cependant, la centrale électrique de Hunterston B d’EDF était hors ligne à cause de fissure sur un réacteur

Six mois de sursis

Et alors que la centrale à déjà 45 ans, le 12 avril 2021, l’ONR a accordé l’autorisation d’un dernier cycle de production de six mois. Cela concerne les réacteurs 3 (B-7) et 4 (B-8) de Hunterston B. L’autorisation de redémarrage est d’un maximum de 16,7 térawatt-jours pour le réacteur 3 et de 16,52 térawatt-jours pour le réacteur 4.

Les réacteurs s’arrêteront en toute sécurité si besoin

L’évaluation de l’ONR s’est donc concentrée sur la fissuration pouvant, ou non, compromettre les principales exigences de sûreté nucléaire. Effectivement, les briques de graphite sont utilisées au cœur de tous les réacteurs avancés refroidis au gaz du Royaume-Uni. Ils agissent en tant que modérateurs, aidant à maintenir la réaction nucléaire et à remplir une fonction de sûreté importante.

L’ONR a finalement assuré que les réacteurs s’arrêteront en toute sécurité, même dans les conditions les plus extrêmes.