HORIZEO : le projet bas carbone inédit d’ENGIE et NEOEN

par | 14 Jan 2021 | Énergie Solaire, Stratégie entreprise

 

Le projet Horizeo, inédit en France et de surcroit en Gironde, devrait lier directement la production d’énergie renouvelable avec, entre autres, une surface agricole et un data-center. Engie et Neoen, les deux principaux porteurs du projet l’ont présenté ce lundi 11 janvier par communiqué de presse.


Le projet est actuellement en phase de débat public, et ce, depuis le 2 décembre 2020. Retour sur le premier projet de plateforme énergétique bas carbone de France.

 

À lire sur energynews.fr : Parc Photovoltaïque: Du Nouveau pour Valorem en 2021

 

Horizeo, une plateforme multi-énergétique inédite en France

 

Un parc photovoltaïque de 1GW

Le projet Horizeo est inédit en France, mais aussi le plus grand d’Europe associant production d’énergie solaire et production d’énergie hydrogène. Outre un parc photovoltaïque de 1GW de puissance, la plateforme comprendrait des briques technologiques complémentaires.

Parmi celles-ci, des batteries de stockage d’électricité, un data-center, mais aussi une unité de production hydrogène vert reliée directement au parc photovoltaïque. Enfin, le projet serait associé à une surface agricole dans un grand espace agri-photovoltaïque. Selon Gwenaëlle Avice-Huet, Directrice générale adjointe d’Engie en charge des Renouvelables :

« Le projet HORIZEO est inédit et innovant par sa capacité de production d’énergie renouvelable et il va bien au-delà en associant, sur un même site, des technologies d’avenir. C’est également un projet ambitieux dans son modèle économique. »

 

Des contrats d’électricité de gré à gré

L’énergie non utilisée par l’électrolyseur pour l’hydrogène, ainsi que pour alimenter le data-center, sera valorisée dans le réseau électrique. Cette valorisation de l’excédent énergétique devrait se négocier par contrats de vente d’électricité de gré à gré.

En d’autres termes, cela signifie une possibilité d’approvisionnement direct des industriels en électricité, c’est-à-dire sans passer par les dispositifs étatiques d’appel d’offre et de subventions. Par conséquent, Horizeo opèrerait selon Gwenaëlle Avice-Huet « une véritable rupture vis-à-vis du modèle économique actuel ».

 

Développer les énergies propres dans le respect de l’environnement

 

Soutenir la démarche renouvelable des territoires

La région Nouvelle-Aquitaine s’est donnée l’ambition d’atteindre 8,5GW de capacité photovoltaïque en 2030. Aujourd’hui, celle-ci se porte à 2GW, alors que le projet Horizeo ajouterait directement 1GW de photovoltaïque. De fait, le projet représenterait à lui seul 15% de cette ambition énergétique régionale.

En somme, outre développer leur portefeuille, Engie et Neoen sont donc prêt à investir environ 1 milliard d’euro pour soutenir l’action territoriale.

 

Dans le respect des démarches environnementales

La plateforme nécessiterait environ 1.000 hectares près de Sautacs en Gironde, au coeur de 6.900 hectares de parcelles privées de production sylvicole de pins. Les parcelles seraient mises en location par le groupement forestier propriétaire.

Selon Paul-François Croisille, Directeur général adjoint de Neoen, la priorité est d’intégrer le projet aux intérêts écologiques, sociaux et économiques du territoire. A contrario, l’association régionale de défense de l’environnent Sepenso dénonce, en l’état actuel des discussions, un projet industriel déraisonnable pour la forêt de pins.