Hollande: 1er Projet d’Hydrogène Vert Offshore

par | 23 Juil 2021 | Énergie Hydrogène

La Hollande subventionne le consortium PosHYdon préparant le projet pilote inédit d’hydrogène vert offshore en mer du Nord.
hollande

La Hollande subventionne le consortium PosHYdon préparant le projet pilote inédit d’hydrogène vert offshore. Il s’agira d’intégrer trois systèmes énergétiques offshore dans la mer du Nord : l’éolien, le gaz et l’hydrogène.


 

La Hollande subventionne le projet à hauteur de €3,6 millions

Le projet vise à développer l’hydrogène vert offshore, en utilisant l’intégration des systèmes énergétique, sur la plateforme Q13a-A. Ainsi, PosHYdon se montre exemplaire pour la transition énergétique et motive l’État, via la Netherlands Enterprise Agency à le subventionner. Ce sont 3,6 millions d’euros que le pays fournit ; une partie du budget que les partenaires du consortium complèteront.

 

Trois systèmes énergétiques intégrés pour produire de l’hydrogène vert

D’abord, les firmes comptent utiliser l’électricité des éoliennes offshore pour alimenter la centrale à hydrogène. Celle-ci déminéralise l’eau de mer et la transformera en hydrogène via un électrolyseur de 1 MW, produisant quotidiennement 400 kg d’hydrogène. D’ailleurs, il sera question de tester son efficacité avec un approvisionnement éolien variable, afin d’optimiser la structure.

Ensuite, la tâche consiste à transporter cet hydrogène vert par le biais le gazoduc déjà existant. C’est ainsi que la production d’hydrogène s’effectuera, au large de la côte de Scheveningen, dans la mer du Nord hollandaise.

 

L’utilisation de la plateforme Q13a-A

Le consortium a choisi la plateforme Q13a-A, exploitée par Neptune Energy, à 13 km des côtes de Scheveningen. Un choix cohérent, pour Jacqueline Vaessen, directrice générale de Nexstep :

« Nous avons réfléchi à quel serait le meilleur endroit pour accueillir ce projet pilote et avons choisi la Q13a-A de Neptune Energy. Puisque cette plateforme est déjà entièrement électrifiée à l’aide d’électricité verte. »

 

Un consortium lourd d’expertise

Par ailleurs, Neptune Energy est l’un des partenaires du consortium PosHYdon, ce qui explique l’implication de la firme. Finalement, le projet à l’origine lancé par Nextstep et TNO a séduit de nombreux partenaires experts dans leurs domaines. Nel Hydrogen, InVesta, Hatenboer, IV-Offshore & Energy et Emerson Automation Solutions, Gasunie, Noordgastransport, NOGAT, DEME Offshore, TAQA et Eneco.

Pour cause, PosHYdon marque le début d’une nouvelle ère pour produire de l’hydrogène vert à grande échelle en mer. La subvention de l’État permet de concrétiser le projet, un pas de plus vers la transition énergétique.