Guinée Équatoriale attire les Investissements Américains

par | 7 Juil 2021 | Diplomatie Énergétique, Énergies Fossiles, Gaz Naturel

La Guinée équatoriale, avec son milliard de pieds cubes de gaz naturel, est plébiscitée par les Américains pour l'investissement en Afrique.

guinée équatoriale

La Guinée équatoriale, avec ses 1,3 milliard de pieds cubes de gaz naturel, est plébiscitée des investissements directs étrangers (IDE). Référence du continent, le pays sera à l’honneur lors du premier forum américano-africain.


 

La Guinée Équatoriale plébiscitée par les États-Unis

C’est Energy Capital & Power qui organise ce forum au Texas en octobre 2021. De nombreuses discussions auront lieu sur les nouveaux partenariats énergétiques entre les États-Unis et l’Afrique.

Parmi les invités figureront des responsables gouvernementaux, comme le ministre des Mines et des Hydrocarbures. Ainsi que des dirigeants de l’industrie guinéenne. Dans ce cadre, le sujet discuté sera celui de la place du continent africain dans la transition énergétique mondiale.

 

Le projet Gas Mega Hub, reflet d’une coopération américaine

Les opérateurs américains jouent un rôle majeur en Guinée équatoriale depuis la découverte du champ de Zafiro par ExxonMobil. Aujourd’hui, les États-Unis demeurent le plus grand investisseur étranger en Guinée équatoriale. De fait, des sociétés indépendantes comme Marathon Oil et Kosmos Energy s’investissent dans le pays, notamment avec le projet Gas Mega Hub.

Ce dernier débute par le succès de la monétisation du gaz du champ d’Alen, exploité par la société Noble Energy. Dès lors, en 2019, la firme s’accorde avec Marathon Oil et le gouvernement guinéen sur le péage du gaz d’Alen. Ainsi, le péage s’effectue via l’usine de GPL d’Alba et l’installation de production de GNL, dont Marathon Oil est l’actionnaire majoritaire.

 

Les deux parties savent en tirer les avantages

La coopération américano-guinéenne permet de fournir les exportations américaines nécessaires à la construction de pipelines. Les différents partenaires exploitent actuellement un pipeline de 70 km pour transporter le gaz de l’installation d’Alen à Punta Europa.

Par ailleurs, la chaîne de valeur du gaz africain offre plusieurs opportunités d’exportation. Y compris la création d’emplois manufacturiers onshore aux États-Unis.

 

Le GNL à petite échelle, l’avenir des investissements américains ?

La production de GNL est aussi un maillon de la chaîne de valeur du gaz africain développé par la Guinée équatoriale. À petite échelle, le GNL sert essentiellement à la production d’électricité pour les utilisateurs hors réseau ou éloignés. Ainsi, il répond à la demande des zones qui n’étaient pas couvertes par le GNL traditionnel.