Green Science Alliance investit dans la R&D Solaire

par | 1 Juil 2021 | Énergie Solaire, Stratégie entreprise

Green Science Alliance annonce investir dans le département recherche et développement de EneCoat Technologies. Ce, dans l’objectif de concevoir des cellules solaires moins chères, plus efficaces et plus flexibles que celles en silicium.


 

Green Science Alliance s’attaque au problème du silicium

Les panneaux solaires sont majoritairement constitués de cellules solaires à base de silicium. Pourtant, alors qu’il sert une énergie propre, le silicium nécessite beaucoup d’énergie pour sa fabrication.

En effet, il faut fondre puis affiner les matières premières afin de fabriquer du silicium de haute qualité. En découle un coût de fabrication élevé.

 

Les cellules solaires pérovskites, plus rentables ?

Les cellules solaires pérovskites s’imposent donc comme solution future pour les panneaux solaires. Pour cause, leur fabrication passe par un procédé moins coûteux. L’impression d’oxyde métallique, de métal, de matériaux à base de carbone et de couches de cristaux de pérovskite.

Ce type de cellule a aussi l’avantage d’être plus légère, avec une épaisseur représentant 1/100 d’une cellule de silicium. Autre point positif des cellules pérovskites, leur flexibilité, qui leur permet de composer des surfaces incurvées. Enfin, leur efficacité de conversion de la lumière à l’électricité dépasse les 25%, un chiffre proche des cellules de silicium.

 

Une coopération avec une entreprise universitaire

EneCoat Technologies est en fait une entreprise issue de l’Université de Kyoto, dont le directeur technique est un professeur. La firme se concentre sur la recherche de cellules solaires péroskvites plus efficaces en matière de conversion, et plus durables. Aussi, le directeur technique souhaiterait obtenir des cellules solaires péroskvites sans plomb, contrairement à leur composition originelle.

Le développeur de matériaux et technologies Green Science Alliance a donc investi au sein de cette entreprise. Il travaille sur des électrodes pour les cellules solaires tels que l’oxyde de métal, les matériaux à base de carbone et les points quantiques. La coopération porte sur le département de recherche et développement, afin de réduire d’autant plus l’empreinte carbone des panneaux solaires.

 

La firme s’engage pour une « société sans carbone »

Green Science Alliance étudie de nombreuses solutions pour un avenir énergétique propre. Résine biodégradable, gaine, combustibles, cellules solaires, piles à combustibles, batteries rechargeables, capture et stockage de CO2, etc. La firme tente de développer des matériaux et technologies de pointe, dont certaines ont été reconnues par l’Organisation des Nations Unies.