Gisements d’uranium: exploration d’Orano au Groenland

par | 8 Fév 2021 | Énergie Nucléaire

 

Des gisements d’uranium vont pouvoir être explorés au Groenland suite à l’obtention par Orano de deux permis de travaux d’exploration. Les exploitations autorisées par le gouvernement local concernent deux zones, le sud-est et le sud-ouest de l’île. Ainsi, le Groenland se relance depuis peu dans les activités minières sur son sol. 


 

Les gisements d’uranium confiés au groupe français Orano

 

Lancement des explorations en 2021

Les permis d’exploration des gisements d’uranium ont été attribués au groupe français Orano (ex-Areva) et seront lancés à partir de 2021. Il s’agira d’évaluer et d’analyser l’intérêt minier des deux zones. Orano est actif dans le domaine de l’exploration de gisement depuis 50 ans, notamment au Niger ainsi ou au Canada.

 

À lire sur energynews.fr : Exploitations Pétrolières en Mer du Nord: Le Danemark signe la Fin

 

Orano : une entreprise polyvalente

Également, Orano est une société qui intervient dans toutes les phases de la production d’énergie nucléaire. Cela va de l’exploration jusqu’au recyclage, en passant par l’enrichissement. Cela fait d’Orano une société polyvalente, répondant aux critères du gouvernement groenlandais.

Selon Nicolas Maes, directeur des activités minières du groupe Orano, la confiance accordée par le gouvernement groenlandais témoigne des compétences et de l’expérience du groupe. Ces accords témoignent également de l’engagement fort de la société au niveau environnemental. Le gouvernement groenlandais étant très attaché à ces enjeux.

Le Groenland poursuit ses objectifs économiques et environnementaux

 

Le Groenland relance les explorations minières sur son sol

L’exploration de ces gisements d’uranium s’inscrit dans le programme de développement du Groenland, territoire autonome danois. En effet, les autorités locales ont décidé de favoriser l’émergence de nouveaux projets d’exploration permettant par la suite l’exploitation des ressources naturelles du pays.

Néanmoins, et malgré cet accord pour l’exploration de gisements d’uranium, le gouvernement groenlandais ne néglige pas l’importance de l’empreinte écologique. L’exploration devra en effet se faire dans le respect des normes environnementales.

 

À lire sur energynews.fr : Centrale Solaire: Vivo Energy Investit dans les Mines Maliennes

 

Des explorations très encadrées dans le respect des normes environnementales

L’exploration se limitera donc à des mesures effectuées depuis le ciel, des observations sur le terrain, et des prélèvements effectués par des géologues. Suite à la phase d’exploration, une étude d’impact environnemental et des évaluations du potentiel minéral des zones devront être réalisées. Ces études permettront l’évaluation de la faisabilité de l’exploitation.

Finalement, il semble que le gouvernement Groenlandais veuille accomplir deux objectifs conjointement. D’une part, favoriser le développement du territoire par l’exploration, puis l’exploitation de ressources naturelles. D’autre part, limiter son empreinte écologique, de part les obligations de respect de normes environnementales qu’il impose à Orano.