GE participe au Projet Convergent Energy + Power

par | 22 Mar 2021 | Énergie Solaire, Stockage Énergétique

GE (General Electric) va fournir un ensemble intégré d’onduleur solaire et de stockage dans le cadre du projet de Convergent Energy + Power. Un projet…

GE

GE (General Electric) va fournir un ensemble intégré d’onduleur solaire et de stockage dans le cadre du projet de Convergent Energy + Power. Un projet solaire hybride de 123 MWh ainsi qu’un projet de stockage d’énergie dans le nord de New York. Ce projet hybride devrait être opérationnel durant l’été 2021, sa construction étant déjà entamé.


 

GE optimise la production d’énergies renouvelables

123 MWh d’énergie solaire pour la ville de New York

GE va permettre d’améliorer la production globale d’énergie et optimisera les coûts d’équipement et d’installation. La fiabilité sera aussi améliorée, notamment grâce à un point unique d’interconnexion partagée par le réseau solaire et le système de stockage. Le projet Convergent Energy + Power permettra de fournir ainsi 123 MWh d’énergie solaire à la ville de New York

Plus grand système de stockage solaire hybride détenu par une seule personne

Ce projet de 123 MWh de l’entreprise américaine Convergent deviendra le plus grand système de stockage solaire hybride de New York détenu par un seul propriétaire. En Amérique du Nord, Convergent se distingue en étant le principal propriétaire et exploitant de solution de stockage d’énergie.

Enfin, GE fournira une entente de service de 20 ans.

 

New York développe ses énergies propres

Convergent est l’un des premiers indépendants en matière de stockage énergétique en Amérique du Nord. Outre ce projet, l’entreprise déploie déjà 240 MWh à travers l’Amérique du Nord.

De son côté, General Electric contribue grandement à l’extension de solutions énergétique durable comme celles du projet de Convergent.

Enfin, ce projet contribue aux objectifs d’énergie propre de New York en fournissant de l’énergie renouvelable. La ville ayant prévu d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 avec une réduction de 80% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2005.