GazProm: -12% d’Exportations vers l’Europe en 2020

par | 17 Fév 2021 | Énergies Fossiles, Gaz Naturel, Stratégie entreprise

 

Gazprom a annoncé ce lundi 15 février une baisse de ses exportations vers l’Europe en 2020 due à l’effondrement du marché gazier. L’année fut en effet marquée par une baisse des prix et de la demande d’hydrocarbures du fait de la pandémie de coronavirus. Gazprom subi également la situation délicate auquel fait face le projet Nord Stream 2.


 

À lire sur energynews.fr : Dossier Nord Stream 2 : La Russie menace-t-elle notre sécurité énergétique?

 

Gazprom connait une baisse de 12% de ses exports

 

Une baisse des exportations moins importantes que prévu

Gazprom et ses exports vers l’Europe, Turquie comprise, ont baissé de 12,1% en 2020. Sur l’année, cela représente 174,87 milliards de m3 exportés, contre 198,97 milliards de m3 en 2019. Ce résultat surpasse néanmoins les prévisions de Gazprom. L’entreprise russe ambitionnait en effet d’exporter 166,6 milliards vers l’Europe en 2020.

 

Incertitudes concernant le Nord Stream 2

La volonté de l’entreprise russe d’augmenter ses ventes en Europe a été contrariée notamment par l’incertitude concernant le gazoduc Nord Stream 2 entre la Russie et l’Allemagne. Les travaux du gazoduc ont repris en décembre, après un an de suspension en raison des menaces de sanctions américaines.

Les États-Unis et plusieurs pays européens, comme la Pologne, voient d’un mauvais œil ce nouveau gazoduc. Ils estiment qu’il va accroître la dépendance de l’Allemagne et de l’Union Européenne (UE) vis-à-vis du gaz russe et donc de Moscou.

 

À lire sur energynews.fr : Technologie sismique: Gazprom Neft récompensée

 

Les ventes mondiales de Gazprom chute de 8,1% en 2020

 

Gazprom a vendu un total de 209,7 milliards de m3 l’année dernière sur tous ses marchés de gazoduc. Cela représente une baisse par rapport aux 228,2 milliards de m3 en 2019.

Les tensions politiques du début d’année entre la Russie et l’Union européenne risquent d’impacter les exportations de Gazprom vers l’Europe. Le géant du gaz russe regarde désormais du côté chinois pour écouler son gaz. Lancé fin 2019, le gazoduc Power of Siberia a livré 4,1 milliards de m3 de gaz en 2020 et devrait atteindre 10 milliards de m3 en 2021.