Fusion ExxonMobil Chevron: des pourparlers depuis 1 an ?

par | 3 Fév 2021 | Énergies Fossiles, Pétrole, Stratégie entreprise

  Une fusion ExxonMobil Chevron semblerait se profiler depuis l’année dernière rapporte ce dimanche 31 janvier le Wall Street Journal. Les autorités antitrust américaines s’en inquiètent, alors que l’opération n’en…

Fusion ExxonMobil Chevron

 

Une fusion ExxonMobil Chevron semblerait se profiler depuis l’année dernière rapporte ce dimanche 31 janvier le Wall Street Journal. Les autorités antitrust américaines s’en inquiètent, alors que l’opération n’en serait qu’à l’étape de pourparlers. Une telle fusion mènerai tout de même à la création du deuxième plus grand producteur pétrolier du monde.


 

Une fusion ExxonMobil Chevron à 340 milliards de dollars

 

Le projet n’en serait qu’à l’étape des discussions préliminaires

Cette fusion ExxonMobil Chevron n’en serait qu’à l’étape de discussions préliminaires. C’est ce que déclare ce dimanche 31 janvier le Wall Street Journal selon ses sources anonymes. Pour le moment, les deux entreprises se refusent de commenter la situation.

N’en reste pas moins qu’une telle opération créerait la deuxième plus grande entreprise du marché pétrolier mondial.

 

À lire sur energynews.fr : Keystone XL : Joe Biden enterre l’oléoduc controversé

 

Créer le deuxième plus grand groupe du marché pétrolier mondial

Avec les chiffres de 2020, la capitalisation boursière de l’entreprise commune atteindrait environ 340 milliards de dollars (capitalisations cumulées des deux entreprises en 2020). Elle deviendrait ainsi la deuxième plus grosse entreprise du marché pétrolier derrière Saudi Aramco et ses 1800 milliards de dollars.

Du côté des investisseurs, cette fusion est vue comme un moyen de réduire les coûts pour une industrie mise à mal. Par conséquent, cette fusion fait sens aux yeux de l’analyste du secteur Paul Sankey déclarant que cette hypothétique fusion « est une excellente idée ». Mais en parallèle, des voix s’élèvent déjà quant au risque d’atteinte aux règles américaines sur la concurrence.

 

Une opération encore bien incertaine

 

Des inquiétudes quant au respect des règles antitrust

La sénatrice démocrate Amy Klobuchar, membre du sous-comité judiciaire antitrust, déclarait ce lundi 1er février dans Forbes :

« C’est un exemple qui explique parfaitement pourquoi nous devons améliorer nos stratégies d’application des lois antitrust et réformer la politique de concurrence de notre pays. »

Selon elle, cette fusion ExxonMobil Chevron aurait de lourdes conséquences sur la consolidation du secteur énergétique. D’autant que les ambitions de la Maison-Blanche se dirigent dorénavant vers le développement des énergies renouvelables.

 

Joe Biden souhaite « s’éloigner de l’industrie pétrolière »

Dès son deuxième jour de mandat, le président enterrait la réalisation de l’oléoduc Keystone XL. Encore candidat, Joe Biden avait promis qu’il pousserait les États-Unis à « s’éloigner de l’industrie pétrolière ». Il entreprend donc résolument une politique tournée vers la transition énergétique.

Pourtant, cette possible fusion permettrait aux deux géants du secteur pétrolier de rassembler leurs moyens face aux situations à venir. En ce sens, dans un contexte de baisse de la demande mondiale de pétrole, bientôt l’offre devrait suivre en raison de l’épuisement de la ressource.

 

À lire sur energynews.fr : Les Importations Américaines de Pétrole Saoudien au plus bas depuis 35 ans