Financement Participatif pour Centrales Solaires en France

par | 18 Juin 2021 | Énergie Solaire

Un financement participatif est organisé par LUXEL, filiale d’EDF Renouvelables, à partir du 18 juin sur la plateforme de Lendosphere. L’objectif : financer la construction des centrales solaires de Vallée des Baux-Alpilles et de Vitry-en-Charollais. Ces dernières sont respectivement situées dans les Bouches-du-Rhône et en Saône-et-Loire.


 

Financement participatif : des montants attendus de 300 000€ et 235 000€

LUXEL cherche donc à engranger des fonds pour développer ces deux centrales solaires. Les montants attendus sont, respectivement, de 300 000€ et 235 000€

L’investissement s’adresse aux habitants des départements Saône-et-Loire, Jura, Ain, Rhône, Loire, Allier, Nièvre et Côte-d’Or, et de Vallée des Baux-Alpilles. Cette exclusivité territoriale favorise le recours à une épargne en circuit court. Elle permet donc des retombées économiques directes pour les riverains du projet.

 

20 800 et 16 400 panneaux solaires

Mise en place sur une friche industrielle, la centrale de Vitry-en-Charollais sera composée de plus de 16 400 panneaux. D’ici 2022, elle produira annuellement 7,6 GWh, soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle moyenne d’environ 3 100 habitants. Elle évitera ainsi l’émission annuelle de plus de 1 870 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

Située sur une ancienne décharge, la centrale de Vallée des Baux-Alpilles sera, quant à elle, composée de 20 800 panneaux. D’une puissance de 8,5 MWc, elle produira 12,7 GWh par an soit la consommation électrique annuelle moyenne de 5200 habitants. Les rejets atmosphériques évités sont de 3 150 tonnes de CO2 par an.

 

Des habitants contribuent à la transition énergétique de leur territoire

Pour participer et investir dans ces projets de territoire, les particuliers doivent s’inscrire sur la plateforme de Lendosphere. Une fois devenus actionnaires, ils contribuent directement à la transition énergétique de leur territoire.

À ce sujet, Hervé Chérubini, Président de la Communauté de communes Vallée des Baux-Alpilles, a déclaré :

« Grâce à ce financement participatif, la population pourra s’approprier davantage cette démarche écologique en devenant l’un des investisseurs du site. C’est grâce à ce type d’initiatives vertueuses que nous protégeons notre paysage des Alpilles. Mais aussi notre agriculture, notre autonomie énergétique et notre santé à tous ! »

Ce financement participatif devrait donc  contribuer à la transition énergétique de Vallée des Baux-Alpilles et de Vitry-en-Charollais. Qui plus est, par sa forme, il favorise l’engagement des citoyens locaux dans une démarche écologique.