ExxonMobil: Nouvelle Stratégie pour 2025

par | 9 Mar 2021 | Stratégie entreprise

ExxonMobil souhaite, tout en se développant, réaffirmer ses engagements environnementaux. Pour cela, le groupe a prévu de nouveaux plans ainsi qu’une stratégie à l’horizon 2025.…
ExxonMobil

ExxonMobil souhaite, tout en se développant, réaffirmer ses engagements environnementaux. Pour cela, le groupe a prévu de nouveaux plans ainsi qu’une stratégie à l’horizon 2025. Celle-ci réaffirme une volonté d’améliorer l’efficience de ses activités, soit la combinaison de plus de rendements et de plus d’efforts au profit de la transition énergétique.


 

ExxonMobil veut générer des rendements de plus de 30% d’ici 2025

Entre 16 et 19 milliards USD$ d’investissements en 2021

ExxonMobil, la première compagnie pétrolière privée du monde a déclaré vouloir investir entre 16 et 19 milliards USD$ au cours de cette année. C’est environ 18% de moins que le budget de l’année dernière en raison d’un contexte économique difficile. Ce dernier s’élevait à 21,4 milliards USD$.

L’objectif est de continuer à investir pour générer des rendements de plus de 30% d’ici 2025. Ce, tout en préservant les flux de trésorerie, un versement de dividendes à ses actionnaires et une réduction de la dette.

Les dépenses d’investissements de la firme américaine s’inscrivent dans un plan à long terme avec une volonté de se démarquer de ses concurrents.

6 milliards USD$/an d’économie à faire d’ici fin 2023

Le ralentissement brutal et soudain de l’économie dû à la pandémie de coronavirus, couplé à une baisse des prix du pétrole, a provoqué un effondrement de la demande énergétique. Le major pétrolier n’a pas été épargné et a dû considérablement réduire ses coûts. Ce sont 6 milliards USD$ par an d’économies structurelles qui doivent être réalisées d’ici à la fin de l’année 2023.

À cela s’ajoute une réduction des effectifs : 300 postes (soit 7%) à Singapour et plus de 1600 postes (soit 11%), en Europe.

Ces réductions ont pour objectif de maintenir de bons résultats, d’augmenter les bénéfices et surtout de maintenir une production stable et compétitive.

 

Une stratégie énergétique tournée vers la transition écologique

Investir pleinement dans la capture et le stockage de carbone

Même si les estimations de production de pétrole et de gaz ont été revues à la baisse par la compagnie pétrolière, 3,7 Mbep/j seront produits jusqu’en 2025. C’est un peu moins que les 5 Mbep/j initialement prévus. En revanche, la production reste sensiblement la même qu’en 2020. Avec même des augmentations en Guyane et dans le bassin permien.

En revanche, ExxonMobil semble entreprendre un virage écologique certain. En ce sens, les budgets des investissements sont pleinement consacré au développement de la capture et du stockage du carbone.

Par conséquent, afin de renforcer ses ambitions climatiques, l’entreprise met l’accent sur les techniques et technologies à faible émission de gaz à effet de serre de nouvelle génération.

Réduire de 15 à 20% ses émissions de GES d’ici 2025

De plus, la société américaine vient de lancer en février, une filiale dédiée aux énergies moins polluantes. La volonté est de satisfaire l’Accord de Paris sur le climat signé en 2015. Ce dernier prévaut notamment de contenir la hausse des températures en dessous de 2 °C.

L’entreprise a ainsi pour but de poursuivre ses efforts afin de réduire la diffusion des gaz à effet de serre de 15 à 20% d’ici 4 ans.

3 milliards USD$ d’investissements dans des solutions bas carbone

Au total, l’entreprise prévoit d’investir 3 milliards USD$ d’ici 2025 dans des solutions énergétiques qui doivent abaisser les émissions de CO2 .

En revanche, la neutralité carbone est loin d’être acquise pour le géant américain. Même si l’impact du réchauffement climatique est pris en considération dans ces plans d’investissement massifs.

Les perspectives énergétiques d’ExxonMobil permettent d’anticiper l’offre et la demande d’énergie jusqu’en 2040. Outre une production qui doit être maintenue à la hauteur des objectifs fixés, des solutions doivent être trouvées pour fournir l’énergie de demain. Et ce, selon une approche réfléchie, coopérative et durable.