ExxonMobil cède ses Actifs de Schiste

par | 11 Août 2021 | Stratégie entreprise

ExxonMobil commence la vente de propriétés de gaz de schiste aux États-Unis éponger de sa dette record contractée en 2020.

exxonmobil

ExxonMobil commence la vente de propriétés de gaz de schiste aux États-Unis. Ces opérations s’effectuent dans le cadre d’un programme visant à lever plusieurs milliards de dollars pour, entre autre, éponger la dette record de l’entreprise contractée en 2020.


 

ExxonMobil n’a pas le vent en poupe

En 2018, l’entreprise s’est fixé comme objectif de dégager 15 milliards de dollars grâce aux ventes d’actifs de gaz de schiste d’ici décembre 2021. Plus récemment, la direction du groupe a annoncé avoir accéléré son programme un temps suspendu. L’objectif étant de réduire la dette de l’entreprise, qui s’élevait à plus de 70 milliards de dollars.

Le premier producteur américain de pétrole commercialise les propriétés en propre. Elle vise à recevoir des offres d’ici au 16 septembre 2021 et à conclure toute vente d’ici à la fin de l’année 2021.

L’entreprise compte désormais se concentrer sur de nouveaux projets. Notamment au Guyana, au large du Brésil, mais aussi dans le bassin permien du Texas.

 

1/3 des objectifs atteints en 3 ans

Actuellement, ExxonMobil n’a atteint qu’un tiers de ses objectifs de vente de 15 milliards sur 3 ans. Sur l’année 2021, elle a effectué pour environ 560 millions de dollars de contrat. Plusieurs autres contrats sont en cours, d’une valeur de 2,15 milliards dollars.

En fer de lance de ces ambitions, l’unité de schiste XTO Energy. L’entreprise cherche ainsi des acquéreurs pour plus de 5000 puits de gaz de schiste en Arkansas. Ces puits sont l’un des exemples des nombreux actifs gaziers du groupe dont la production et la valeur sont en baisse.

 

Le cas de Fayetteville

C’est en 2010 que le groupe acquiert la puis de Fayetteville dans l’Arkansas, pour 650 millions de dollars. À l’époque, le marché du gaz de schiste est en plein essor. Ceci va donc entrainer une offre excédentaire, entraînant elle-même une inflation dans le secteur sans précédent.

C’est particulièrement en 2016 que la production des puits de Fayetteville a grandement chuté. En 2020, la production a atteint son niveau le plus bas, avec 4, 5 millions de m3/ jour.

À lire sur Energynews.fr  TotalEnergies s'oriente vers le Gaz et les EnR

En outre, les propriétés de Fayetteville s’étendent sur 1700 km2. Elles font partie du plan de suppression amorcé par le groupe l’an dernier afin d’éponger sa dette colossale. Dans ce projet de vente est compris 844 puits déjà exploités et 4104 puits en attente d’être utilisés.

 

Vendre pour éponger la dette

La société a subi des pertes record en 2020 de plus de 22 milliards de dollars. L’entreprise à donc décidé de céder certains de ces actifs en Asie, en Amérique du Sud et aux États-Unis afin d’éponger cette dette.

Au cours de l’année 2021, ExxonMobil a réussi à céder de nombreux actifs. Cela a permis de réduire sa dette d’à peu près de 10 milliards de dollars. Afin de céder ces actifs, la société américaine mène diverses négociations.

La plus récente est probablement celle entreprise avec la société britannique Savanah Energy afin de céder diverses propriétés au Tchad et au Cameroun. Elle a également cédé l’exploitation de deux champs pétrolifère en eau profonde à Occidental Petroleum. L’entreprise mise également sur une reprise de l’activité après la crise sanitaire afin de faire redécoller les prix du gaz et du pétrole.

La société texane est spécialisée dans la production et l’exportation de pétrole et de gaz. C’est l’héritière de la Standard Oil, créée en 1900 par John D. Rockefeller. En 2015, elle se situait au 6ème rang des entreprises dégageant le plus de bénéfices.