Eni et CLG planchent sur l’Hydrocraquage de Résidus

par | 24 Sep 2021 | Énergies Fossiles, Pétrole, Stratégie entreprise

Eni et Chevron Lummus Global signent un accord de coopération pour une gamme complète de solutions pour l’hydrocraquage de résidus.

eni

L’accord inclut les technologies EST (Eni Slurry Technology) d’Eni et plusieurs technologies de Chevron Lummus Global (CLG). Ces technologies offriront aux raffineurs un large éventail d’options notamment pour la conversion complète des résidus en produits distillés de valeur.


 

2 technologies complémentaires

La société italienne apporte sa technologie EST à cet accord de coopération en tant que leader du marché des procédés d’hydrocraquage de boues. Elle offre ainsi à ses clients un avantage concurrentiel de conversion très élevé des résidus. Les technologies d’hydrocraquage de résidus de CLG sont basées sur une plate-forme à lit bouillonnant et à circulation de liquide. Ce sont les technologies d’hydrocraquage de résidus les plus largement utilisées et les plus fiables sur le marché pour une conversion allant de modérée à élever.

L’accord permettra aux parties d’utiliser et d’améliorer la nature complémentaire de leurs technologies d’hydrocraquage respectives. Elles offriront alors aux clients la gamme de solutions la plus complète sur une large base d’exploitation commerciale.

 

Trouver une solution à la conversion complète des résidus à faible valeur

Elles travailleront en étroite collaboration dans leurs installations de R&D en Italie et aux États-Unis pour développer la prochaine génération de technologies.  Les deux entreprises souhaitent ainsi développer une solution adaptée à la conversion complète des résidus de faible valeur

Giuseppe Ricci, directeur de l’exploitation d’ENI Energy Evolution, mise également sur le fait que cette technologique pourra également être utilisée pour des matières premières alternatives et plus difficiles comme les déchets plastiques.