Énergie Saguenay: MPO met le Projet en Arrêt

par | 18 Juin 2021 | Gaz Naturel

Énergie Saguenay, le projet du groupe GNL Québec, voit son avenir compromis. L’organisme Pêches et Océans Canada (MPO) a rejeté plusieurs propositions d’innovations pour le site.


 

Un coup d’arrêt au développement du projet Énergie Saguenay

Le rapport de l’organisme Pêches et Océans Canada (MPO) rejette de nombreuses innovations proposées par GNL Québec. Pourtant, le groupe avait démontré l’efficacité de ces technologies et leur respect de l’environnement.

 

R2duction des bruits subaquatiques

GNL Québec s’était assuré de proposer des innovations en accord avec la charte d’engagements environnementaux pour la protection des mammifères marins. Le but était de diminuer l’impact environnemental des activités de la firme. Ces innovations technologiques concernaient particulièrement la réductions des bruits subaquatiques, notamment sur les navires de l’entreprise.

Le groupe s’était engagé à utiliser des navires conçus spécifiquement pour réduire leur empreinte sonore. Ces navires devaient être mis à niveau tous les cinq ans. Ce, afin d’être équipés des meilleures technologies en termes de pollution sonore.

 

Un projet à risque pour la faune et la flore du Saguenay

La rivière Saguenay est l’un des principaux lieux du plan de rétablissement de la population des bélugas du Saint-Laurent. Le MPO considère que développer ce projet représente un risque pour la faune et la flore environnantes

Coup dur pour GNL Québec, qui avait pris des engagements pour développer ses activités dans le respect de l’environnement. Les diverses innovations technologique mises en place étaient censées permettre la réalisation des travaux sans perturber la faune marine.

 

Des conséquences régionales ?

GNL Québec considère que cette décision de l’organisme Pêches et Océans Canada décourage l’innovation. En fermant la porte à l’identification de solutions novatrices, cet avis endommage sérieusement le bon déroulement du projet Énergie Saguenay.

Cette décision émise par Pêches et Océans Canada met donc un sérieux coup d’arrêt au développement du projet Énergie Saguenay. GNL Québec craint que les conséquences de celle-ci aillent au-delà du projet Énergie Saguenay. En effet, cette mesure pourrait affecter le soutien accordé à d’autres projets de ce type dans la région québécoise.