Énergie Houlomotrice: £7,5 Millions de Subventions au Royaume-Uni

par | 26 Mar 2021 | Énergie Hydraulique

L’énergie houlomotrice est au cœur des préoccupations du Engineering and Physical Sciences Research Council (EPSRC). Ce dernier financera à hauteur de 7,5 millions GBP£ huit…

énergie houlomotrice

L’énergie houlomotrice est au cœur des préoccupations du Engineering and Physical Sciences Research Council (EPSRC). Ce dernier financera à hauteur de 7,5 millions GBP£ huit projets pour développer les technologies à énergie houlomotrice dans le pays. L’objectif étant de tester les convertisseurs d’énergie houlomotrice dans différentes conditions météorologiques.


 

L’Énergie houlomotrice bénéficie de 7,5 millions GBP£ de subventions

Tester en conditions météorologiques extrêmes

Le développement massif des convertisseurs d’énergie houlomotrice (WECs) est freiné par plusieurs facteurs. Se posent notamment les questions de résistance des outils aux conditions météorologiques extrêmes et de leur efficacité. Les huit projets sélectionnés pour le financement par EPSRC vont adopter de nouvelles approches innovantes pour contrer ces obstacles.

8 projets universitaires

Parmi les projets financés, on retrouve celui de l’Université de Strathclyde. Elle recevra £975.000 pour ses recherches sur les matériaux bioniques étirables pour WECs. Elle s’inspire notamment des ailerons des animaux marins pour le design de ses WECs. Ils pourraient également être opérationnels sous d’extrêmes conditions climatiques.

D’autres projets testeront les performances des WECs dans les fonds océaniques pour développer des modèles prédictifs. Le but est de prévoir les réactions de ces engins face à diverses conditions météorologiques. En particulier les tempêtes océaniques. C’est un projet à l’initiative de l’Université de Manchester, remportant £997.000 pour modéliser l’impact des vagues sur différentes options d’amarrage.

Également, le projet de l’Université de Newcastle, financé à hauteur de £776.000 tient à développer et tester d’innovants générateurs électriques. Leur utilisation pour les WECs les protègera de la corrosion. Un prototype devrait ainsi voir le jour dans 12 mois.

 

Une ressource renouvelable essentielle pour la transition énergétique britannique

La Ministre des Énergies considère ce financement du EPSRC bénéfique pour le Royaume-Uni. Il contribuera à atteindre les engagements environnementaux pour 2050.

« Nos côtes et le pouvoir marin nous offrent un énorme potentiel pour les énergies propres et renouvelables » déclare la Ministre des Énergies Anne-Marie Trevelyan.

En relevant les défis de l’exploitation du pouvoir marémoteur, ces projets amélioreront l’apport en ressources naturelles dont dispose le pays.

Le Président du EPSRC, ajoute que « l’énergie houlomotrice pourrait compléter les technologies éoliennes et solaires déjà existantes ». En effet, elle permettrait d’équilibrer l’offre énergétique britannique. Mais aussi de débloquer une source d’énergie propre et aider la Grande-Bretagne à atteindre ses objectifs de neutralité carbone.