Enel Green Power et QIA : une co-entreprise en Afrique

par | 13 Jan 2021 | Stratégie entreprise

Enel Green Power (EGP) et une filiale de la QIA (Qatar Investment Authority) ont signé deux accords la semaine dernière. Le premier prévoit la création…
Enel Green Power

Enel Green Power (EGP) et une filiale de la QIA (Qatar Investment Authority) ont signé deux accords la semaine dernière. Le premier prévoit la création d’une co-entreprise pour la construction et l’exploitation d’installations d’énergie renouvelable en Afrique subsaharienne. Le second prévoit l’acquisition par QIA de 50% des parts d’EGP dans 800 MW de projets aussi en Afrique subsaharienne.


Retour sur ces accords signés et rendus public par communiqué de presse d’EGP ce lundi 7 janvier 2021.

 

Enel Green Power signe deux accords de coopération avec la QIA

Un accord pour la création d’une co-entreprise avec QIA

Le lundi 7 janvier dernier, EGP et QIA ont annoncé officiellement la signature d’un accord de coopération. Cet accord prévoit la création d’une co-entreprise pour la construction et l’exploitation d’installations d’énergie renouvelable en Afrique subsaharienne. À ce sujet, Mansoor bin Ebrahim Al-Mahmoud, directeur général (DG) de QIA, a déclaré :

« Nous sommes ravis de nous associer à EGP pour investir dans la production d’énergie propre en Afrique subsaharienne. QIA s’engage à soutenir la transition vers un avenir à faible émission de carbone, et nous pensons que cet investissement peut avoir un impact environnemental et social important. »

Le deal fonctionne ainsi qu’EGP sera chargé, en amont, du développement de chaque projet. Ensuite seulement, la co-entreprise pourra investir dans ces projets. En somme, EGP soutiendra financièrement et techniquement chaque projet de la future co-entreprise.

Un autre accord de participation direct de QIA dans 800 MW de projets d’EGP

Dans le cadre de ce double partenariat, QIA prend également 50% de part dans des projets d’EGP en Afrique subsaharienne. Ce « portefeuille initial » de projet se compose premièrement d’une centrale photovoltaïque zambienne en activité. Deuxièmement, de cinq projets sud-africains dont un projet éolien en activité et quatre projets éoliens en construction.

Ces quatre projets sud-africains en construction sont prévus pour cette année 2021. Le tout représentera une puissance installée de 800MW, « une excellente opportunité » pour le DG du fond d’investissement souverain qataris. Pour le groupe Enel, c’est la possibilité d’enclencher son nouveau plan de gestion de ses ressources. Actuellement, la transaction est en phase de contrôle par les autorités de régulation compétentes.

 

Enel Green Power au coeur du nouveau plan stratégique du groupe Enel

Le plan stratégique du groupe Enel pour 2021-2023

Ce partenariat entre les deux organisations s’inscrit dans la nouvelle stratégie d’entreprise du groupe Enel pour la période 2021-2023. Pour cela, le groupe Enel compte fournir son expertise technique dans de nombreux projets financés, en partie, par des tiers parties. Selon Francesco Starace, président-directeur général (PDG) d’Enel Group :

« Grâce à ce nouveau partenariat, nous combinerons la stratégie durable de notre groupe, renforcée par notre expertise industrielle en matière de développement commercial, d’ingénierie et de construction, ainsi que d’exploitation et d’entretien d’installations renouvelables, avec la stratégie d’investissement à long terme de QIA, en accord avec les objectifs de durabilité et de décarbonisation des deux entreprises ».

Le développement des énergies renouvelables en Afrique subsaharienne

Selon le PDG du groupe Enel, ce partenariat est l’occasion « d’accélérer la création d’une vaste empreinte énergétique verte en Afrique subsaharienne ». En ce sens, EGP est propriétaire en Afrique du Sud de plus de 500MW de puissance d’énergie renouvelable. Dans le monde, EGP est le plus grand acteur privé mondial des énergies renouvelables avec 47GW de puissance exploitée.

Ce partenariat autour d’une mutualisation de moyens financiers et techniques permettra de développer les activités renouvelable en Afrique subsaharienne. EGP pourra mettre en oeuvre le plan stratégique du groupe Enel, QIA développer ses activités financières dans les énergies renouvelables.