Emploi Éolien Offshore: Vague d’Embauche d’Ici à 2030

par | 25 Fév 2021 | Énergie Éolienne, Politique Énergétique

  L’emploi dans l’éolien offshore devrait tripler d’ici 2030 s’élevant à environ 900.000 selon l’analyste du marché de l’énergie Rystad Energy. Dans une nouvelle étude,…

emploi éolien offshore

 

L’emploi dans l’éolien offshore devrait tripler d’ici 2030 s’élevant à environ 900.000 selon l’analyste du marché de l’énergie Rystad Energy. Dans une nouvelle étude, Rystad estime également que la capacitée éolienne offshore installée devrait dépasser les 250 GW d’ici 2030. La Chine pourrait être relativement exclue de cette croissance du marché portée par l’Europe, l’Asie et les Amériques. 


 

L’emploi éolien offshore pourrait exploser dans les 10 prochaines années

 

868.000 emplois dans le monde en 2030

L’emploi éolien offshore devrait logiquement accompagner le développement de la capacité éolienne offshore installée. Selon Rystad Energy, celle-ci pourrait en ce sens atteindre 110 GW d’ici 2025 et 250 GW d’ici 2030. Par conséquent, le nombre d’emplois pourrait passer de 297.000 en 2020 à 868.000 en 2030.
L’analyse inclut les emplois directs et indirects induits par le déploiement de la capacité éolienne offshore dans le monde. Les emplois directs concernent le développement, la fabrication, la construction, l’installation, ainsi que l’exploitation et la maintenance des parcs. Les emplois indirects sont eux liés aux matériaux et aux services consommés. C’est-à-dire, entre autres, les travailleurs des aciéries, de l’électronique, les personnels des institutions et de régulation des énergies renouvelables.

 

À lire sur energynews.fr : Marché de l’Éolien Offshore: Se Former à l’Américaine

 

66% des emplois liés à la fabrication

Parmi les emplois directs, ceux liés à la fabrication représentent environ 66 % du potentiel total. Les emplois d’installation devraient représenter 10% et le développement de projets 4%. L’exploitation et l’entretien comptent pour 20% du potentiel d’emplois.

 

Une dynamique mondiale, sauf en Chine

 

Stagnation de l’emploi chinois dans l’éolien offshore

Rystad Energy estime que l’Europe, l’Asie hors Chine et les Amériques seront les moteurs de la création mondiale d’emplois dans le secteur de l’éolien offshore. En effet, l’Europe pourrait voir la demande d’emploi plus que tripler d’ici 2030 et passer de 110.000 en 2020 à environ 350.000.

L’Asie connaîtrait une forte augmentation du nombre d’emplois dans la seconde moitié de la décennie, poussé par la Corée du Sud, le Vietnam, le Japon et Taïwan. La Chine, quant à elle, pourrait voir la demande d’emploi stagner vers 2030.

Sur le continent américain, Rystad Energy estime que les États-Unis disposeront de 15 GW de capacité éolienne offshore installée d’ici 2030. Au Brésil également la demande d’emploi devrait augmenter.

 

À lire sur energynews.fr : Parc Éolien Offshore Empire Wind: 816 MW à New York

 

Recruter les travailleurs du pétrole et du gaz

L’explosion de la demande d’emploi éolien offshore sera l’occasion de récupérer une partie des travailleurs des industries pétrolières et gazières. Ce, notamment concernant les emplois de maintenance, de développement de projets et d’ingénierie.

Selon Alexander Fløtre, chef de produit de Rystad Energy pour l’éolien offshore :

« Les travailleurs du secteur du pétrole et du gaz profiteront également de cette croissance prévue de l’emploi dans le domaine de l’éolien offshore à l’échelle mondiale, car ils partagent certaines compétences et des connaissances essentielles en matière d’offshore. »

En somme, les taux d’emploi dans l’industrie des énergies fossiles ont chuté avec la pandémie et ne devraient pas retrouver leur gloire d’antan. De son côté, le secteur de l’éolien offshore est en pleine croissance et sera sans nul doute le nouveau refuge des emplois du secteur de l’énergie dans les prochaines années.