Emploi Énergie Verte: 10 Millions de Postes à la clef

par | 7 Juil 2021 | Stratégie entreprise

10 millions d'emplois dans les énergies vertes seront créés à condition d'accélérer les investissements dans le renouvelable.

emploi énergie verte

L’emploi dans l’énergie verte, 10 millions de postes attendus, à condition d’accélérer les investissements selon un rapport d’EY-Parthenon.


 

L’emploi dans l’énergie verte : énorme potentiel

Environ 13.000 projets d’énergie renouvelable dans près de 50 pays sont en attente de financement. Ils pourraient créer jusqu’à 10 millions d’emplois verts déclare le cabinet de conseil EY-Parthenon.

Dans son rapport, le cabinet déclare que ces projets offrent des opportunités d’investissement de 2000 milliards de dollars. Ce qui générerait des emplois localement et dans les chaînes d’approvisionnement et contribueraient à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le rapport identifie des projets à mettre en œuvre au cours des trois prochaines années. S’ils sont réalisés, ils feraient plus que doubler le taux de déploiement des énergies renouvelables dans le monde.  Cela permettrait de réaliser 22 % des réductions d’émissions promises d’ici à 2030 par les 47 pays couverts par l’étude.

Cela représenterait également 9% des réductions d’émissions d’ici à 2030. C’est le montant nécessaire pour maintenir le réchauffement planétaire en deçà du 1,5 degré Celsius.

 

2 millions d’emplois aux États-Unis

Les plus grands avantages potentiels pour les travailleurs se trouvent en Chine et aux États-Unis. Les projets pourraient y créer respectivement environ 2 millions et 1,8 million d’emplois.

L’Inde, l’Australie, le Brésil, la Grande-Bretagne et le Canada pourraient également créer des centaines de milliers d’emplois chacun. Cela grâce à l’augmentation de la capacité éolienne, solaire et hydroélectrique en mer et sur terre

À lire sur Energynews.fr  Banques Françaises: Engagement sur les Hydrocarbures

 

Un défi pour les gouvernements et les entreprises

Tim Lord, un expert du Tony Blair Institute for Global Change a mis en exergue plusieurs défis. En effet, la main-d’œuvre du fossile n’a pas encore les compétences nécessaires pour se redéployer dans les technologies propres. De plus, la coordination entre les gouvernements et les entreprises sera la condition pour développer les infrastructures et les compétences locales.

La coordination sera indispensable à la production et à l’utilisation des énergies renouvelables, ce qui contribuera à attirer les investissements verts, pointe Tim Lord

Le défi sera encore plus grand dans les pays en développement selon l’expert. En effet, de larges pans de la population n’ont pas accès à l’électricité et où des marchés solides doivent encore être encouragés.