EIB et International Solar Alliance pour le Solaire en Afrique

par | 26 Juil 2021 | Diplomatie Énergétique, Énergie Solaire

L'EIB et International Solar Alliance dévoile leur étude sur l'identification des principaux obstacles au déploiement du solaire en Afrique.
eib

L’EIB et International Solar Alliance coopèrent pour développer le solaire en Afrique. Les deux entités ont pour cela commissionné une étude en mai 2021. Celle-ci à pour objectif d’identifier les principaux verrous de la région, des plans d’orientations personnalisés ont été mis en place.


 

L’EIB annonce son soutien financier aux projets solaires en Afrique

La Banque Européenne d’Investissement (EIB) et International Solar Alliance analyse ensemble les défis et solutions de l’énergie propre en Afrique. La recherche s’est focalisée sur le Nigéria, l’Ouganda et le Rwanda. Les résultats ont été généralisés à l’ensemble réseau électrique africain. L’étude fournit des orientations politiques spécifiques aux pays africains en fonction des obstacles rencontrés.

 

L’EIB confirme son soutien financier et technique aux projets

L’EIB confirme son soutien financier et technique aux huit projets solaires hors réseau. La banque d’investissement a d’ailleurs accordé €5 millions à l’appui d’investissements privés et publics. Ces projets doivent transformer l’accès à l’énergie pour 120 millions de ménages africains privés d’électricité. Les obstacles qui s’opposent aux projets sont avant tout financiers, selon l’étude de l’EIB.

En effet, la nouvelle étude combine l’expérience et l’expertise acquises lors de déploiements réussis de technologies hors réseau. Elle s’appuie également sur des succès avérés, des avis d’experts et la forte expérience commerciale d’International Solar Alliance. L’étude montre notamment comment identifier et surmonter les lacunes en matière d’investissement, afin de débloquer l’accès au solaire hors réseau.

 

La coopération internationale pour lever les verrous

Cette analyse novatrice montre la nécessité d’une coopération plus étroite entre les partenaires africains, européens et mondiaux. Un projet conjoint permettrait de surmonter les obstacles techniques et d’investissement qui freinent le développement durable et la transition écologique.

 

Soutenir l’accès énergétique des communautés vulnérables

Débloquer les investissements dans l’énergie hors réseau permettrait d’offrir un meilleur avenir à des millions de personnes. À l’heure actuelle, plus de 120 millions de ménages en Afrique n’ont pas accès à une énergie fiable et abordable. En outre, 60 millions de ménages devraient rester sans électricité d’ici à 2030, si des mesures immédiates ne sont pas prises.

« L’étude détaille ce qui peut être fait pour améliorer l’accès à l’énergie propre dans […] les camps de réfugiés, les zones urbaines et les villages isolés. » – Ajay Mathur, directeur général de l’Alliance solaire internationale

 

Les réfugiés au cœur de l’étude

L’étude s’est particulièrement intéressée au développement passé du solaire hors réseau au profit de communautés de réfugiés en Ouganda. Leurs défis et leurs succès ont été analysés afin d’en tirer les meilleurs enseignements possibles. L’objectif premier est d’assurer un accès à l’énergie rentable aux populations les plus nécessiteuses.

 

5 défis clés à surmonter pour débloquer l’investissement

L’EIB identifie cinq défis clés pour débloquer les investissements énergétiques locaux pour le déploiement du solaire à petite échelle en Afrique. L’étude fournit donc des recommandations spécifiques capable de répondre à chacune de ces difficultés de manière efficace et localement adaptée.

Ces cinq obstacles à l’investissement sont l’accessibilité financière, la fourniture d’équipements, les défis réglementaires, les assurances et l’expertise technique. Les risques de taux de change, le fonds de roulement et la stabilité politique et économique entravent également le déploiement.

 

Combiner les fonds publics et privés

L’étude montre que ces risques peuvent être réduits en combinant financement commercial et soutien des partenaires du développement. Les recommandations clés de l’étude décrivent différents modèles d’intervention pour surmonter les défis financiers, techniques et de clientèle. Ils ont été mis en évidence avant la publication finale lors d’ateliers spécialisés auxquels ont participé divers représentants d’organisations internationales.

Ainsi, l’EIB et l’International Solar Alliance espèrent intensifier le déploiement du solaire hors réseau en Afrique subsaharienne. Un tel développement devrait notamment offrir une mesure d’indépendance et un plus grand bien être aux communautés vulnérables et isolées. L’objectif est d’assurer l’accès à une énergie fiable grâce à des projets solaires hors réseau durables et accessibles.