Vous lisez actuellement
EDF Renouvelables signe une Charte pour l’Agrivoltaïsme

EDF Renouvelables signe une Charte pour l’Agrivoltaïsme

agrivoltaïsme

 

EDF Renouvelables vient de signer, avec la FNSEA et les Chambres d’agriculture, une Charte de développement des projets photovoltaïques au sol. Publiée ce 19 janvier, la Charte permettra d’encadrer et développer les projets photovoltaïques au sol impliquant des terres agricoles. Ces projets sont dits « agrivoltaïques » et les premiers encadrés par la Charte sont prévus pour 2022. 


 

EDF Renouvelables souhaite encadrer l’agrivoltaïsme

 

Concilier énergie solaire et exploitations agricoles

EDF Renouvelables s’engage, avec cette Charte, à encadrer l’agrivoltaïsme. Ce dernier se défini par une conciliation entre le développement de projets photovoltaïques, la préservation des terres agricoles, de la production alimentaire et du climat. Selon Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, cela se fera en diversifiant les revenus des agriculteurs sans empiéter sur la production alimentaire.

Pour cela, la Charte prévoit des recommandation ainsi que toute une série de contrôles et de suivi des installations. L’objectif est de questionner les externalités négatives liées à l’installation de parcs solaires en zone agricole. Parmi celles-ci, l’artificilisation des sols fait l’objet de crispations particulières, à l’image du controversé projet HORIZEO.

 

À lire sur energynews.fr : Parc Photovoltaïque: Du Nouveau pour Valorem en 2021

 

Gérer les externalités négatives liées à l’installation de parcs solaires

Contre ces externalités négatives, la Charte préconise, par exemple, l’installation de panneaux solaires surélevés et mobiles. Cela permet de ne pas gêner le passage des engins tout en proposant le meilleur rendement solaire. Egalement, la Charte propose le recyclage de l’ensemble des matériaux recyclables. Aussi par suite, que les exploitants d’énergie assurent la réversibilité des sols utilisés pour l’exploitation solaire.

En somme, cette Charte cherchent à concilier la production d’énergie renouvelable avec le maintien, voire le développement, des activités agricoles. Et ce, par le biais de l’agrivoltaïsme et dans le respect des objectifs d’accroissement de la production d’énergies renouvelable.

 

Répondre équitablement aux enjeux de la transition énergétique

 

Intégrer le secteur agricole dans l’atteinte des objectifs du Groupe EDF

Via son Plan Solaire, le Groupe EDF vise 30% du marché français du solaire en 2035. Selon Bruno Bensasson, PDG d’EDF Renouvelables :

« Ce partenariat s’inscrit pleinement dans notre rôle d’accompagnement des territoires vers la transition énergétique et il nous permettra de progresser dans les objectifs du Plan Solaire d’EDF (…) grâce notamment à une utilisation responsable et concertée des sols. »

Découvrir
total eren

La Charte énonce que les Chambres d’agriculture se chargeront de ce respect de l’activité agricole. Cette Charte permettra donc d’encadrer la transition énergétique des territoires telle que préconisée au niveau national.

 

À lire sur energynews.fr : HORIZEO : le projet bas carbone inédit d’ENGIE et NEOEN

 

35 à 44GW de solaire d’ici 2028 en France

Au niveau national, la Programmation pluriannuelle de l’Energie (PPE) pour le développement de l’énergie solaire objective 35 à 44GW de capacités installées en 2028. Actuellement, 10GW sont en service. Pour atteindre ces objectifs, il est donc nécessaire d’intégrer le monde agricole et ses vastes territoires.

En revanche, par nature cette charte n’a pas de valeur contraignante, mais seulement incitative. A terme, l’agrivoltaïsme pourrait être amené à être mieux encadré par la loi et pour l’ensemble des acteurs du marché.

 

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021