Économiseur d’espace nucléaire: Une premiere mondiale Britannique

par | 18 Nov 2020 | Énergie Nucléaire

Le premier économiseur d’espace nucléaire au monde a été fabriqué grâce à une collaboration dans le comté de Cumbria. Celui-ci est le fruit de la…
économiseur d'espace nucléaire

Le premier économiseur d’espace nucléaire au monde a été fabriqué grâce à une collaboration dans le comté de Cumbria. Celui-ci est le fruit de la synergie des entreprises britanniques West Cumberland Engineering, Bendalls Engineering et TEAM Industrial Services. Elles ont développé une technologie appelée “Hybrid 1 63 Can Rack”.  Cet économiseur d’espace nucléaire a été livré à la centrale de Sellafield. Via une nouvelle société de licence de site de déclassement nucléaire contrôlée par l’autorité britannique de déclassement nucléaire.


Cet économiseur d’espace nucléaire permet des économies importantes

Cette nouvelle technologie devait permettre à l’Angleterre d’économiser 2 milliards de livres sterling sur les coûts de démantèlement nucléaire. De plus, cette installation contribuerait à réduire le temps nécessaire pour retirer le combustible des réacteurs AGR.

Andrew Pringle, responsable du programme d’exploitation AGR de Sellafield a d’ailleurs affirmé pour Cumbria Crack :

“Cela nous permettra de soutenir les réceptions AGR en cours et d’accélérer le déchargement en vrac des réacteurs AGR de 8 ans à 3,5 ans. C’est une bonne nouvelle pour le contribuable, car cela permettra d’économiser environ 2 milliards de livres sterling sur les coûts de démantèlement”.

Triplet la capacité de stockage des conteneurs sous-marin

Cette première est considérée comme une avancée importante. Jusqu’à ce jour le pays ne disposait que d’un espace limité dans l’unique bassin de stockage dédié au combustible du réacteur avancé refroidi au gaz (AGR).  À présent, l’économiseur d’espace nucléaire permettrait de gagner trois fois plus d’espace dans ce même bassin de Sellafield.

Une solution unique pour stocker les combustibles nucléaires des centrales AGR qui  arrivent en fin de vie opérationnelle. Pour information le pays compte, à ce jour sept centrales AGR, toutes exploitées par EDF Energy.

Andrew Pringle a d’ailleurs déclaré :

“Les compartiments de stockage actuels peuvent contenir jusqu’à 20 conteneurs de combustible. Nous savions que cela ne serait pas suffisant. Nous avons donc travaillé pendant plusieurs années à la conception d’une solution. La réponse est le rack de 63 bidons, de conception Hybrid 1. Comme son nom l’indique, il permet de stocker 63 bidons de carburant dans un seul rack. Le premier rack a été placé dans le bassin de réception et de stockage de Thorp(Sellafield). Nous en avons 15 autres à suivre, puis le rack Hybrid 2, qui est une conception améliorée pour optimiser la fabrication, sera utilisé pour stocker les bidons de carburant”.

Collaboration d’entreprises énergétiques sur l’économiseur d’espace nucléaire

Le projet a reçu des contributions de Sellafield, d’EDF Energy, de la NDA Nuclear Decommissioning Authority et de Direct Rail Services. Un appel d’offres pour la fabrication des portoirs de conception Hybrid 2 a été publié sur le système CTM de Sellafield Ltd (réf. 12613.) L’attribution du contrat est prévue en août 2021.

Ce nouveau projet est une opportunité importante pour le secteur du nucléaire, mais également pour les projets de démantèlement des entreprises énergétiques.