Drax agrandit sa Centrale Hydroélectrique en Écosse

par | 25 Juin 2021 | Énergie Hydraulique

Drax lance le processus de planification de l'extension de sa centrale hydroélectrique Hollow Mountain de Cruachan en Écosse.
drax

Drax lance le processus de planification de l’extension de sa centrale hydroélectrique Hollow Mountain de Cruachan en Écosse. Ce projet soutiendra les efforts de décarbonation du Royaume-Uni à l’aube de la COP 26 qui se déroulera à Glasgow.


 

Drax double la capacité de production de sa centrale hydroélectrique

La centrale hydroélectrique à accumulation par pompage Hollow Mountain de Cruachan de 440 MW devrait bientôt s’agrandir. En effet, une nouvelle centrale électrique de 600 MW devrait être construite à l’intérieur de la montagne Ben Cruachan. Cette infrastructure doublera la capacité de production d’électricité du site qui atteindra 1,04 GW.

 

La création de 900 emplois

Une caverne sera creusée à l’est de la centrale existante pour accueillir la nouvelle infrastructure. Pour cela, plus d’un million de tonnes de roches seront excavées. Un projet qui soutiendra prêt de 900 emplois dans les zones rurales d’Écosse pendant la construction.

 

Une batterie d’eau géante

Cette nouvelle centrale fournira des services de stabilité au système électrique. Elle agira aussi comme une batterie d’eau géante. En effet, elle utilise des turbines réversibles pour pomper l’eau du Loch Awe vers le réservoir supérieur.

Ainsi la centrale peut stocker l’énergie produite par les parcs éoliens lorsque l’offre dépasse la demande. L’eau stockée, dans le réservoir de 2,4 milliards de gallons, est ensuite libérée par les turbines. Ce procédé produit de l’électricité de manière rapide et fiable lorsque la demande augmente.

 

Alimenter un million de foyers

Cette centrale pourra alimenter environ un million de foyers. Elle contribuera aussi à réduire les coûts énergétiques. En effet, elle permettra de réduire la nécessité de payer les parcs éoliens pour qu’ils s’éteignent lorsqu’ils produisent un surplus d’énergie

 

En attente des autorisations des autorités écossaises

Pour construire sa nouvelle centrale l’entreprise doit d’abord obtenir l’autorisation des ministres écossais. Cela en vertu de l’article 36 de la loi sur l’électricité de 1989. Un processus qui pourrait durer plus d’une année.

Ce projet demande aussi une politique actualisée et un mécanisme de soutien du marché de la part du gouvernement britannique. En effet, l’absence de cadre pour les technologies de stockage empêche les investissements privés.

 

Une consultation publique durant l’été

Selon l’article 36, le processus d’autorisation doit débuter par une consultation publique. Cette dernière aura lieu durant l’été 2021. Les citoyens pourront alors commenter les propositions de Drax via le site web du projet à partir du 1er juillet.

D’autres consultations seront prévues durant l’année. La demande de construction sera soumise aux ministres écossais début 2022. Ainsi les travaux pourraient débuter dès 2024.

Ce nouveau projet permettra donc à l’Écosse d’atteindre ses objectifs de neutralité carbone d’ici à 2045. Soit cinq ans avant le Royaume-Uni dans son ensemble.