Diplomatie Indonésienne: 2 Pétroliers Libérés

par | 31 Mai 2021 | Diplomatie Énergétique

La diplomatie indonésienne joue complètement son rôle dans les tensions qui oppose la République d’Iran aux États-Unis. L’Indonésie avait en effet arrêté en janvier 2021 deux pétroliers dont l’un Iranien pour violation des règles en vigueur liées, entre autres, aux sanctions américaines.


 

La diplomatie indonésienne permet de libérer 2 pétroliers iranien et panaméen

Les deux capitaines du navire iranien et du navire panaméen ont été libérés de détention vendredi 28 mai 2021. Ils auraient depuis quitté l’Indonésie avec leur équipage.

Le MT Horse et le MT Freya avaient été arraisonnés en janvier pour des soupçons de violations commises dans les eaux indonésiennes. Ils étaient par exemple soupçonnés de ne pas avoir affiché les drapeaux nationaux des navires, d’avoir désactivé leurs systèmes d’identification et d’avoir transféré illégalement du pétrole.

 

Des sanctions sur fond de tensions géopolitiques

Suite à leur jugement, les deux capitaines ont finalement été reconnus coupables d’avoir pénétré sur le territoire indonésien sans permis. Les deux capitaines ont été condamnés à un an de prison avec sursis suivi d’une période probatoire de deux ans. Le tribunal a également condamné le capitaine du navire panaméen à une amende de 140.000 dollars pour avoir déversé illégalement du pétrole dans les eaux indonésiennes.

Ces sanctions prennent place sur fond de tension géopolitique entre les États-Unis et l’Iran. La république islamique a été accusée à plusieurs reprises de mener des ventes clandestines de pétrole pour déjouer les sanctions américaines. Ces soupçons font suite à une montée des sanctions envers l’Iran sous le mandat de Donald Trump. Le président américain cherchait notamment à bloquer les ventes de pétrole du régime pour couper ses principales sources de revenus.