Démantèlement d’Éoliennes: Suez en valorise 98%

par | 6 Mai 2021 | Énergie Éolienne, Stratégie entreprise

Le démantèlement des éoliennes et leurs recyclages sont des thématiques au cœur de la politique environnementale du Français Suez. Alors que le recyclage des éoliennes ne sera obligatoire qu’en 2023 en France, Suez accompagne déjà les opérateurs du marché.


 

Démantèlement d’éoliennes : 1500 turbines à recycler

Après 15 à 20 ans d’exploitation, les turbines éoliennes doivent en effet être remplacées par des équipements modernes, à la fois plus puissants et performants. En France, le nombre de turbines qui devront être démontées d’ici à 2026 s’élève à 1500.

Pour valoriser ces équipements de première génération, Suez extrait les différentes matières des éoliennes démantelées, comme l’acier, le cuivre ou encore les fibres de verre, et les dirige vers des filières de recyclage adaptées. L’entreprise prend notamment en compte l’empreinte environnementale du transport. Un bilan des matières dégagées et de leur trajet est alors remis au gestionnaire du parc.

 

Test à Port-la-Nouvelle

Le groupe a par exemple réalisé cette démarche sur deux chantiers de démantèlement d’éoliennes de première génération à Port-La-Nouvelle, près de Narbonne. Suez a alors réalisé un taux de valorisation de 98%.

 

Valorisation des pales éoliennes et création d’infrastructures 100% recyclables

Autre service : une assistance technique pour démanteler et valoriser des pales d’éoliennes. L’entreprise a déjà recyclé une vingtaine de pales de 50 mètres et prévoit de s’attaquer à plusieurs pales de 25 à 40 mètres au cours de l’année 2021.  Une valorisation qui réduit l’extraction de ressources fossiles et de matières vierges rares. A cela s’ajoute, le projet ZEBRA piloté par l’IRT Jules Verne depuis septembre 2020. Ce dernier prévoit de développer des pales éoliennes en matériaux composites à 100% recyclables.

Avec ces différents projets, Suez  ambitionne donc de devenir “un acteur incontournable dans le démantèlement des éoliennes”, selon Fabrice Rossignol, Directeur Général Délégué SUEZ Recyclage & Valorisation France.