Décarbonation de l’Acier: le RMI réunit 6 Banques

par | 1 Juin 2021 | Stratégie entreprise

Une décarbonation de nombreux domaines industriels est en cours. Le secteur de l’acier va rejoindre cette quête du zéro carbone. Plusieurs banques mondiales travaillent ainsi ensemble afin d’apporter un financement à la transition écologique de cette industrie.


 

La décarbonation, enjeu crucial de l’industrie lourde

La décarbonation des industries est un enjeu crucial dans la lutte contre le changement climatique. Le secteur de l’acier génère par exemple de nombreuses émissions gazeuses et produit des déchets en quantité importante. C’est pourquoi le Rocky Mountain Institute (RMI) réuni six banques prêtant des sommes à l’industrie afin de fixer des normes communes autour de la décarbonation du domaine.

Un accord de financement collectif environnemental a déjà été signé par les banques Citi, Goldman Sachs, ING, Société Générale, Standard Chartered et UniCredit.

 

Une alliance pour la décarbonation

Afin de commencer la décarbonation de l’industrie de l’acier, un accord doit être passé entre tous les acteurs. Le groupe de travail, constitué des banques, espère présenter cet accord devant la Conférence des Nations Unies (COP 26) en novembre 2021 avec le soutien de l’industrie. Il s’inscrit dans le cadre de Mission Possible, un partenariat entre organismes et entreprises. Il serait très semblable au Poseidon Principles, premier accord axé sur le climat pour le transport maritime.

 

Des objectifs à fixer

La décarbonation du secteur de l’acier est indispensable : elle produit environ 7% des émissions énergétiques mondiales. Or, très peu de solutions techniques existent aujourd’hui afin de remplacer le charbon. C’est pourquoi le groupe de travail dirigé par ING souhaite d’abord recueillir des données afin de fixer des objectifs, mais aussi d’établir des plans d’actions.