CS Wind acquiert la Dernière Usine de Tours de Vestas

par | 9 Juin 2021 | Énergie Éolienne, Stratégie entreprise

CS Wind signe l’acquisition de l’usine de fabrication de tours pour l’éolien offshore et onshore de Vestas à Pueblo dans le Colorado. Cette usine est la dernière en la matière de Vestas. CS Wind souhaite en faire un site de fabrication multimarques.


 

CS Wind optimise l’efficacité du site 

Avec l’acquisition de l’usine de Pueblo, CS Wind emploiera plus de 3300 personnes. La société élargira également son offre à la fabrication de tours pour d’autres fabricants d’éoliennes dans le cadre d’une stratégie multimarques. Elle poursuivra les investissements et initiatives de Vestas, pour réduire les émissions de CO2. 

Les objectifs sont multiples : d’abord, permettre à l’usine d’être gérée par une société spécialisée dans la fabrication de tours. Générer aussi une augmentation du volume de production. Enfin, créer des emplois locaux durables en étendant la production de tours à plusieurs fabricants d’éoliennes.

 

Usine clé dans la production de tours éoliennes

L’usine de Pueblo est établie en 2009 comme la plus grande usine de fabrication de tours au monde. Elle emploie plus de 500 personnes et fabrique plus de 3000 segments de tour par an. Vestas a convenu d’un certain volume de production de l’usine de Pueblo pour garantir l’approvisionnement national du marché états-unien.

La dernière usine de Vestas

Le site est donc le dernier que Vestas possède et exploite elle-même. L’accord reflète ainsi une volonté pour la firme de déployer ses ressources dans ses domaines d’expertise. Il met aussi en exergue la maturation et la croissance de certains partenaires spécialisés – ici CS Wind. 

Tommy Rahbek Nielsen, vice-président exécutif et directeur des opérations de Vestas déclare :

« Il s’agit de transférer certaines parties de notre organisation opérationnelle à d’autres leaders du secteur. Ils peuvent créer davantage de valeur et garantir des emplois supplémentaires à long terme ».

 

Répondre au marché de l’éolien américain

Enfin, les États-Unis sont l’un des plus grands marchés éoliens au monde. Vestas y emploie plus de 4500 personnes et soutient la demande d’énergie renouvelable par l’investissement. En 2020, plus de 2 milliards de dollars sont injectés par la firme, via plus de 1,300 fournisseurs états-uniens. 

 

3,3 millions d’emplois dans l’éolien d’ici 2025

L’énergie éolienne connaît aussi une ascension fulgurante depuis 10 ans, pour répondre aux besoins énergétiques et lutter contre la crise climatique. Le Conseil mondial de l’énergie éolienne prévoit une création de 3,3 millions d’emplois dans le secteur de l’énergie éolienne. Et ce, dans les cinq prochaines années. 

Ainsi, l’accord vient améliorer la position de CS Wind sur le marché mondial et permet à Vestas de changer de cap. Leurs ambitions restent les mêmes : apporter au monde des solutions énergétiques durables et les optimiser.