Vous lisez actuellement
Charbon d’Appalaches: développer l’Extraction de Minéraux

Charbon d’Appalaches: développer l’Extraction de Minéraux

  • Le Charbon d’Appalaches est la cible d'un nouveau financement de $1,5 million accordé par le ministère américain de l'Énergie.
charbon d'appalaches

Le Charbon d’Appalaches est la cible d’un nouveau financement de $1,5 million accordé par le ministère américain de l’Énergie. Attribué à  l’Institute for Advanced Composites Manufacturing Innovation, il permettra de développer l’extraction de minéraux  dans le charbon.


 

Charbon d’Appalaches : produire les minéraux essentielles à la transition énergétique

Certains minéraux sont présents dans les déchets du charbon, comme les cendres. Ces matériaux sont, par ailleurs, essentiels à la transition énergétique et à la production d’énergies propres. Les éoliennes ou les batteries de véhicules électriques ont en effet besoin d’un grand nombre de minéraux pour fonctionner.

 

Un processus moins couteux que les techniques traditionnelles

Or ce mode de fabrication est moins couteux que l’extraction de matériaux traditionnels.  Ces produits dérivés du charbon participent aussi à la création d’une infrastructure plus résiliente. Cette dernière est capable de résister aux évènements naturels comme les inondations qui sont fatales pour les autres minéraux.

 

Comment revitaliser les communautés minières ?

L’Institute for Advanced Composites Manufacturing Innovation (IACMI) sera donc chargé d’évaluer les ressources en charbon du bassin des Appalaches du Sud. Une région actuellement en difficulté financière qui devrait tirer profit de ce projet, selon John Hopkins, directeur général de l’IACMI :

“La réussite du projet […] pourrait revitaliser les communautés charbonnières de cette région et réduire la dépendance aux importations étrangères.  Cela permettrait de créer des emplois bien rémunérés dans le secteur de la fabrication avancée de produits dérivés du charbon.”

Découvrir
halliburton company

 

IACMI soutenu par divers acteurs privés et institutionnels

IACMI va s’appuyer sur des partenaires comme l’Université de l’Alabama, Southern Company ou les services géologiques de l’Alabama et du Tennesse. Ce projet sera notamment dirigé par Charles Sims, professeur de l’université du Tennessee. L’entreprise tiendra compte de la demande du marché, de la main d’œuvre et de la sécurité nationale dans son analyse.

Les États-Unis ont donc décidé de soutenir financièrement la production de minéraux indispensables à la production d’énergies renouvelables. 12 autres projets similaires, d’un montant de 19 millions de dollars, ont été annoncés par le ministère de l’Environnement. Un moyen d’éviter toute perturbation de la production de technologies d’énergies propres.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021