Cerulean Winds développe l’Éolien Flottant en Mer du Nord

par | 3 Juin 2021 | Énergie Éolienne

Cerulean Winds, développeur d’infrastructures bas carbone, a soumis des plans pour développer un projet d’éoliennes flottantes. Une demande de bail pour ce projet a déjà été soumise à Marine Scotland, organisme de gestion des eaux écossaises.


 

Cerulean Winds construira 200 éoliennes flottantes

Cerulean Winds réalise la planification des infrastructures nécessaires à son projet de 200 éoliennes flottantes à £10 milliards de livres sterling. L’entreprise vise une clôture financière au premier trimestre 2022. La construction des éoliennes en mer commencera peu après et l’électricité sera produite d’ici 2024.

Le parc offshore sera composé de 200 éoliennes flottantes pour une capacité de 3 GW/h. L’entreprise prévoit également de signer à terme des contrats pour alimenter en électricité les installations pétrolières et gazières offshores. La production excédentaire, qui pourrait atteindre 1,5GW/h, sera livrée à des usines terrestres produisant de l’hydrogène vert.

 

Création de 200 000 nouveaux emplois

Cerulean Winds a annoncé que les 160.000 emplois actuels dans le secteur du pétrole et du gaz seraient sauvegardés. Au cours des cinq prochaines années, ce projet créera 200.000 emplois dans les secteurs de l’éolien flottant et de l’hydrogène.

 

Réduire les émissions de CO2 de 20 millions de tonnes

En plus de créer des milliers d’emplois en mer du Nord, l’entreprise aidera Londres à atteindre ses objectifs climatiques. Dan Jackson, directeur fondateur de Cerulean Winds, a déclaré :

“Le Royaume-Uni progresse dans sa transition énergétique. Cependant un sentiment d’urgence et une approche commune sont nécessaires pour permettre une décarbonisation rapide. Des pénalités et des taxes sur les émissions sont à venir. Le rôle de l’industrie pétrolière et gazière britannique dans la sécurité énergétique nationale pendant la transition pourrait être menacé. Notamment si les efforts de décarbonisation actuels ne peuvent pas être considérablement accélérés.”

Le développement du parc éolien flottant et de l’usine d’hydrogène associée, permettront d’accélérer la décarbonisation des actifs pétroliers et gaziers. Le projet aura la capacité de réduire de 20 millions de tonnes les émissions de CO2.

Avec ce nouveau projet l’entreprise participera donc à renforcer l’emploi dans la région et soutiendra la transition énergétique. Un moyen de se placer comme favori sur le marché de l’éolien britannique.