Centrale du Cap des Biches : 300MW de Turbines pour GE

par | 1 Fév 2021 | Énergie Thermique, Énergies Fossiles, Gaz Naturel

 

La centrale du Cap des Biches sera la plus grande centrale électrique du Sénégal. General Electric vient d’obtenir la commande des turbines. Portée par la société sénégalaise West African Energy (WAE), la centrale prévue pour 2022 est déjà en travaux depuis novembre dernier. Ce projet répond ainsi des objectifs du gouvernement sénégalais qui souhaite apporter l’électricité à l’ensemble de la population.


 

La centrale du Cap des Biches et ses 300 MW

 

Obtention de la commande des turbines à gaz le 28 janvier

La centrale du Cap des Biches, en travaux depuis novembre dernier, sera équipée par le géant américain de l’énergie General Electric (GE). En effet, ce jeudi 28 janvier, le groupe américain annonce par communiqué de presse avoir obtenu la commande pour les équipements prévus. Celle-ci fait suite au contrat signé en octobre dernier avec la WAE porteuse du projet.

 

À lire sur energynews.fr : Enel Green Power et QIA : une co-entreprise en Afrique

 

300 MW de puissance : 25% de la consommation sénégalaise

Située à Rufisque près de Dakar, la centrale du Cap des Biches devrait développer 300 MW de puissance et devenir la plus grande centrale électrique au Sénégal. La nouvelle centrale à gaz devrait fournir 25% de l’électricité actuellement consommée, soit la consommation d’environ 500.000 foyers sénégalais.

 

General Electric : un partenaire idéal pour le Sénégal

 

Le groupe fournira l’ensemble des équipements de la centrale

GE devra ainsi fournir premièrement les turbines, soit deux à gaz modèle 9E.03, et une à vapeur modèle STF-A200. Robustes par tout climat, les turbines modèle 9E de GE sont en exploitation depuis plus de 40 ans. L’entreprise compte ainsi 650 unités déployées, dans le monde, .

Deuxièmement, GE fournira trois générateurs modèle A39 et deux générateurs de vapeur à récupération de chaleur (HRSG). Enfin troisièmement, GE fournira également le reste des équipements dédiés à la centrale.

Le groupe sera également chargé de la gestion de la centrale pendant 5 ans, mais aussi de la formation de 35 ingénieurs.

 

Répondre aux ambitions énergétiques sénégalaises

Avec cette nouvelle centrale électrique au Sénégal, le pays compte atteindre les objectifs de développement énergétique qu’il s’est fixé. En ce sens, la centrale est l’un des projets phares du Plan Sénégal émergent. Ce dernier prévoit notamment de stimuler les investissements privés dans le secteur électrique. Il prévoit également que l’ensemble de la population est d’ici 2035 un accès fiable et bon marché à l’électricité.

En revanche, le projet en cours fait l’objet de quelques controverses. Il semblerait en effet que des doutes persistent sur le respect par la WAE des règles de concurrence en matière de marchés publics.