Vous lisez actuellement
Capture de Carbone: Orsted s’allie avec Aker et Microsoft

Capture de Carbone: Orsted s’allie avec Aker et Microsoft

  • La capture de carbone et la séquéstration ud carbone (CCS) seront, selon Orsted, très probablement une partie importante de la transition écologique. C'est pourquoi l'enterprise va développer avec Aker Carbon Capture et Microsoft un projet biogénique en CSS. Les deux compatriotes danoises vont ainsi prendre part à la volonté du Danemark de s'appuyer sur ces technologies de CCS pour assurer en partie sa transition énergétique. 
Capture de carbone

La capture de carbone et la séquestration du carbone (CCS) deviennent des secteurs clés de développement économiques et énergétiques. En ce sens, l’entreprise danoise Orsted s’allie avec l’autre danoise Aker Carbon Capture, ainsi que Microsoft, pour développer un projet biogénique en CCS.


 

La capture de carbone, une solution en plein développement

Orsted développe un projet de biogénique en CCS

Selon Orsted, la capture du carbone sera très probablement une partie importante de la transition écologique. L’entreprise veut en effet utiliser ce procédé dans l’une de ses six centrales à biomasse. Pour ce faire, l’entreprise danoise va développer un projet biogénique en CCS avec deux partenaires.

Le premier, Aker Carbon Capture, assurera la mise en place des dispositifs de captage et de stockage. Il définira aussi la politique d’hygiène, de sécurité et du respect de l’environnement (HSE). Cela permettra de limiter les impacts néfastes sur la nature.

Le second, Microsoft, apportera son expertise numérique. Il répondra ainsi à son objectif d’avoir un bilan carbone négatif à l’horizon 2030. Actuellement, l’enteprise soutient un projet du même style, Northern Lights, en Norvège d’Equinor, Shell et Total. Elle a aussi annoncé qu’elle développerait un système de bioénergie avec captage et stockage de carbone (BECSC).

Accompagner les initiatives européennes dans ce domaine

À long terme, les trois alliés souhaitent accompagner et soutenir les initiatives européennes dans leurs engagements climatiques. Pour Nana Bule, DG Microsoft Danemark, ce type de collaboration est voué à s’intensifier ces prochaines années.

Le partenariat entre les secteurs et l’innovation numérique est essentiel dans la lutte contre le réchauffement climatique

Quel procédé ?

Lors de la combustion de la biomasse (utilisation de bois), les molécules de dioxyde de carbone se forment. La technique consiste donc à les piéger pour éviter leur libération dans l’atmosphère. Le carbone, ainsi capté, est ensuite acheminé par des canalisations ou des pipelines. Il est finalement stocké en sous-sol pour le séquestrer sur plusieurs années.

Découvrir
droits humains

 

La capture de carbone, une technologie au service du Danemark

La réalisation d’un tel projet est un atout indéniable pour le Danemark afin de réussir sa transition énergétique. Le pays souhaite réduire de 70% ses émissions en GES d’ici 2030. Comme les autres signataires du European Green Deal, il espère atteindre la neutralité carbone en 2050.

Finalement, cette technologie sera l’une des solutions les plus utilisées dans le monde dans les prochaines décennies. Elle contribuera au respect de l’Accord de Paris sur le Climat.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021