BOEM et l’USACE pour l’Eolien Offshore aux USA

par | 16 Juin 2021 | Énergie Éolienne

Le BOEM et l'USACE ont conclu un accord pour accélérer le développement des projets d’éoliennes offshore aux USA.

BOEM

Le BOEM, Bureau of Ocean Energy Management et l’USACE, l’U.S. Army Corps of Engineers ont conclu un accord. Ce dernier vise à accélérer le développement des projets d’énergie renouvelables offshore. En effet, l’administration Biden s’est engagée à déployer 30 GW d’énergie éolienne offshore d’ici 2030.


 

Le BOEM bénéficie des ressources scientifiques de l’USACE

Le partenariat entre les deux entités s’inscrit dans un décret présidentiel intitulé “Tackling the Climate Crisis at Home and Abroad”.  Il ordonne une consultation entre les ministères de l’intérieur et de la défense afin d’accroître la production d’énergie renouvelable.

L’accord permettra à l’USACE de fournir au BOEM les ressources scientifiques et techniques nécessaires à l’évaluation des projets éoliens offshore. Le champ d’application de l’accord couvre toutes les activités liées aux énergies renouvelables dans l’Atlantique. Mais l’USACE se concentrera dans un premier temps sur les projets Coastal Virginia Offshore Wind Commercial et Kitty Hawk.

 

Des initiatives saluées en Virgine et Caroline du Nord

Les gouverneurs de Virginie et de Caroline du Nord, qui font pression pour développer l’éolien en mer, ont salué l’accord. Le gouverneur de la Virginie, Ralph Northam a déclaré :

“Nous espérons qu’il fournira une ligne de mire claire pour le développement de l’éolien en mer. Et qu’il signalera que la Virginie et les États-Unis sont des leaders dans le domaine de l’éolien en mer.”

Le gouverneur Roy Cooper s’est réjouit, rappelant que la Caroline du Nord est un leader national en matière d’énergie propre. Des partenariats comme celui-ci soutiennent à la fois l’environnement et l’économie locale.

 

Nouvelles installations dans l’Atlantique et dans le Golfe du Mexique

Le partenariat aidera donc le BOEM à planifier de nouvelles concessions dans l’Atlantique. Il lui permettra d’examiner les plans de construction et d’exploitation, les propositions de projets et les rapports de fabrication d’installation.

Depuis le mois de mars, le BOEM et le ministère de l’intérieur n’ont cessé de multiplier les développements. Ils promettent jusqu’à dix examens environnementaux cette année pour des projets éoliens sur la côte est. Ils envisagent d’accélérer les plans pour des éoliennes flottantes au large de la Californie ou dans le golfe du Mexique.

Cette collaboration devrait donc permettre d’accélérer le déploiement de l’éolien offshore aux Etats-Unis. Elle renforcera aussi la place du pays sur le marché de l’éolien en mer.