Vous lisez actuellement
Avion à Hydrogène: 84 millions £ investit au Royaume-Uni

Avion à Hydrogène: 84 millions £ investit au Royaume-Uni

 

L’Avion à hydrogène serait une véritable révolution technologique pour le secteur de l’aérospatiale durement touché par la crise sanitaire. En ce sens, le gouvernement britannique a décidé d’investir plus de 84 millions de livres sterling. Cette recherche ouvrirait de nouvelles perspectives.


 

L’avion à hydrogène, une technologie verte révolutionnaire

 

Priorité aux énergies propres

L’avion à hydrogène pourrait régler une partie des problèmes de pollution engendrés par les avions classiques. Alors même que l’utilisation d’énergie plus propre est devenu une priorité mondiale.

Sous fond de pandémie, les émissions dues au trafic aérien ont diminué de près de 60% en 2020. Mais tout n’est pas dû à la crise actuelle.

 

À lire sur energynews.fr : Le livre blanc énergétique du Royaume-Uni place-t-il la barre trop haut?

 

Accélérer les voyages grâce à l’hydrogène

En effet, des progrès souvent ignorés sont réalisés dans ce secteur, notamment avec les développements de l’avion à hydrogène.

Ce dernier permettrait aux voyageurs d’aller à l’étranger en respectant mieux l’environnement. Il pourrait aussi révolutionner notre quotidien avec des vols moins longs. Deux conséquences positives en découleraient : moins d’engorgement sur les routes et des voyages plus rapides.

 

Un pari à 84 millions de livres sterling

La création de 5000 emplois

Le gouvernement britannique a fait le pari de tout miser sur cette nouvelle technologique. Dans cette optique, il a décidé de subventionner trois projets à hauteur de 84,6 millions de livres. Près de 5000 emplois pourraient être ainsi créés.

De grandes attentes pèsent sur ces projets qui pourraient jouer un rôle central dans la lutte contre le réchauffement climatique. Selon Paul Scully, ministre britannique des Affaires :

« Ces projets pionniers élargissent les horizons du futur transport aérien, vers un avenir plus vert ».

L’objectif visé est le vol zéro émission d’ici 2023. Il est devenu urgent pour le pays de mettre fin à sa dépendance aux énergies polluantes telles que le pétrole.

 

Trois projets innovants subventionnés

  • Le premier projet élu est celui de H2GEAR avec 27,2 millions de livres: Il est mené par GKN, premier fournisseur mondial de solutions aérospatiales plus écologiques. Il envisage de mettre en place un système novateur à propulsion à hydrogène liquide, utilisable pour tout types de voyages.
  • 12.3 millions livres sont remportés par Hyfler II de ZeroAvia: principal développeur d’avions à hydrogène. Les fonds devront lui permettre d’augmenter son nombre de moteurs à zéro émission.
  • Inception de Blue Bear Systems Research percoit un financement à hauteur de 2,4 millions de livres: Il souhaite développer un système de propulsion zéro émission entièrement électrifiée pour tous les aéronefs.

 

À lire sur energynews.fr : Neutralité carbone: Le Royaume-Uni libère 12 Mds £

Découvrir
exploitation en alaska

 

Des investissements massifs dans l’aérospatial

 

11 milliards de livres sterling en recherche et développement

Pendant la crise sanitaire, le gouvernement britannique a tenu à soutenir un secteur clé de son économie. Au total, 11 milliards de livres ont été mobilisés.

Des dépenses massives sont dirigées vers la recherche et le développement depuis plusieurs années

En 2012, l’Aerospace Technology Institute (ATI) a vu le jour. C’est plus de 3,9 milliards de livres investit dans des programmes aérospatiaux pour la période 2013-2016. Boris Johnson a ensuite présenté fin 2020 son Plan en 10 points pour une industrie verte pourvoyeuse d’emplois (250.000 emplois).

Ainsi, dans le cadre du Future Flight Challenge, 125 millions de livres pour l’aérospatial sont accordés aux entreprises travaillant dans les véhicules propres. Il existe également, un partenariat, baptisé Jet Zero Council, liant le gouvernement et les industriels pour trouver des solutions de réduction des émissions de CO2.

 

Développer un soft power « vert » 

Le Royaume-Uni a le privilège cette année d’organiser la COP26 à Glasgow. Sa place de pionnier pour les avions à hydrogène est un atout considérable pour sa diplomatie environnementale.

Le gouvernement britannique s’est fixé comme objectif de réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’au moins 68 % d’ici fin de 2030. L’avion à hydrogène sera sans aucun doute un atout écologique mais surtout économique pour le Royaume-Uni.

 

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021