Vous lisez actuellement
Allianz dégage les Risques Opérationnels liés à l’Hydrogène

Allianz dégage les Risques Opérationnels liés à l’Hydrogène

  • Allianz a récemment publié un compte-rendu au sujet des risques opérationnels rencontrés dans les projets d’hydrogène.
Allianz

Allianz a récemment publié un compte-rendu au sujet des risques opérationnels rencontrés dans les projets d’hydrogène. L’assureur estime ainsi que les demandes de couverture d’assurance devrait se multiplier concernant ce type de projet.


 

Allianz dégage les risques liés à l’hydrogène

Allianz a récemment publié un bulletin mettant en évidence les défis impliqués par le développement de l’industrie hydrogène. La société d’assurance souligne ainsi les risques liés à la production, au stockage et au transport de cette énergie. Allianz évoque également les défaillances techniques et commerciales potentielles.

Le risque d’incendie et d’explosion est le plus important et coûteux : il représente plus de la moitié des 20 plus grandes pertes d’assurance. 1 incendie d’hydrogène sur quatre est attribué à des fuites. Celles-ci sont difficiles à identifier, l’hydrogène étant inodore et incolore.

Allianz identifie d’autres risques : la diffusion d’hydrogène peut notamment provoquer la fragilisation du métal et de l’acier. Cela augmente les probabilités d’un craquage assisté par l’hydrogène. Ces risques ont d’importantes répercussions lors de la phase de conception.

Finalement, tous ces aléas multiplient les risques liés aux interruptions d’activité. La production et le transport d’hydrogène impliquent des équipements de haute technologie. La défaillance d’une pièce peut entraîner une interruption dans la chaîne de production, et être à l’origine de pertes financières importantes.

 

Les demandes d’assurance augmentent

Comme l’indique Christopher van Gend, responsable international du secteur « Energie et Construction » d’Allianz, « Il ne faut pas oublier que ces projets impliquent des risques […] nécessitant des niveaux élevés d’expertise en ingénierie et de savoir-faire en assurance pour être capable de fournir une couverture ».

Les projets d’hydrogène autonomes ont été rares sur le marché de l’assurance, compte tenu des risques élevés. Au vu de la multiplication des projets d’hydrogène, les assureurs peuvent s’attendre à une augmentation de la demande de couverture.

 

Découvrir
IPCEI

L’hydrogène, quand même vecteur du futur ?

L’hydrogène apparaît comme une alternative attrayante aux combustibles fossiles que sont le pétrole et le charbon. Il a différentes utilisations : vecteur d’énergie, support de stockage, carburant, substitut potentiel des hydrocarbures dans certaines industries … L’hydrogène devrait donc jouer un rôle majeur dans la transition vers une économie décarbonée.

 

70 milliards USD$ de financements publics dans l’hydrogène

Ainsi, il se développe dans le monde entier : 30 pays ont déjà produit des programmes d’hydrogène depuis début 2021. L’hydrogène représenterait 70 milliards USD$ de financement public. Actuellement, il y aurait en préparation plus de 200 projets de production à grande échelle.

À titre d’exemple, les États-Unis investissent massivement dans l’hydrogène. D’ici 2030, cette industrie devrait employer 700.000 salariés. Cela générera 140 milliards de dollars de revenus annuels.

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021