Akira Yoshino mise sur les Technologies Apple et Tesla

par | 26 Août 2021 | Stockage Énergétique

Akira Yoshino, co-lauréat du prix Nobel de chimie 2019, s'entretient du futur de la mobilité des véhicule électriques avec Reuters.

akira yoshino

Akira Yoshino, co-lauréat du prix Nobel de chimie 2019 pour ses travaux sur les batteries lithium-ion, peut s’attribuer le mérite du bouleversement dans les secteurs de l’automobile et de la technologie.


 

Akira Yoshino s’entretient sur la prochaine génération de batteries

Yoshino s’est entretenu avec Reuters sur la prochaine génération de batteries de véhicules électriques, le potentiel de véhicules électriques autonomes partagés pouvant se recharger, les perspectives des véhicules à pile à combustible à hydrogène et la possibilité qu’Apple puisse mener la convergence des industries de l’automobile et des technologies de l’information dans la mobilité future.

 

Transcription éditée de l’interview :

Reuters : Quelles innovations techniques – dans la conception, la chimie et les matériaux, même dans les procédés – pourraient maintenir le lithium-ion comme chimie dominante des batteries de VE et pour combien de temps encore ?

Yoshino : Il y a deux grands domaines d’innovation qui seraient la clé. L’un d’eux serait les nouveaux matériaux cathodiques et les matériaux d’anode. Le second serait le système où le VE est utilisé. En d’autres termes, comment les gens utiliseront les véhicules électriques, et comment ils les facturent et les déchargent.

 

La recharge sans fil

Reuters : Combien de temps avant que la recharge sans fil des batteries des véhicules électriques ne devienne une réalité, que ce soit par la plate-forme ou les panneaux solaires sur le véhicule ou par d’autres moyens ?

Yoshino : La technologie de base pour la recharge sans fil n’est pas un problème. Le problème est de savoir comment l’appliquer dans un système pratique. Il y a deux possibilités. L’un est les voitures qui sont garées dans un certain endroit où la recharge sans fil est disponible. La seconde est pendant que la voiture est en mouvement. Ce ne sera probablement pas sur toutes les routes, mais sur certaines routes où c’est disponible, cela pourrait être possible. Si vous pensez aux véhicules électriques autonomes, les véhicules sauront quand ils doivent se recharger et, seuls, se rendre à la borne de recharge. Ce genre de situation peut être pratique plus tôt que vous ne le pensez.

À lire sur Energynews.fr  Huawei planifie 1,3GWh de Stockage Énergétique

 

QUID de l’hydrogène

Reuters : Toyota et Honda vendent un petit nombre de véhicules électriques à pile à combustible, mais l’infrastructure à hydrogène pour soutenir les piles à combustible ne semble pas être pour tout de suite.

Yoshino: Avec le véhicule à pile à combustible, il y a des défis sur la technologie et les coûts, mais vous pouvez les surmonter. Si vous pensez à plus long terme, de 2030 à 2050, les véhicules autonomes partagés vont voir le cas. Hypothétiquement, un véhicule autonome pourrait être alimenté par un moteur à essence, il pourrait être électrique, il pourrait être une pile à combustible. Peu importe la source d’alimentation. Mais il doit reconstituer son énergie d’une manière ou d’une autre. Si le véhicule ne peut pas le faire automatiquement sans une intervention humaine, le système n’a aucun sens. Il en irait de même pour l’essence ou l’hydrogène. En ce sens, le véhicule électrique est celui qui peut remplacer son énergie automatiquement.

 

Quel avenir pour la mobilité ?

Reuters : Que devrions-nous savoir d’autre sur l’avenir de la mobilité ?

Yoshino : En ce moment, l’industrie automobile réfléchit à la façon d’investir dans l’avenir de la mobilité. Dans le même temps, l’industrie informatique réfléchit également à l’avenir de la mobilité. Quelque part, à un moment donné, avec l’industrie automobile et l’industrie informatique, il y aura une sorte de convergence pour l’avenir de la mobilité.
Tesla a sa propre stratégie indépendante. Celui à surveiller est Apple. Que vont-ils faire ? Je pense qu’ils pourraient annoncer quelque chose bientôt. Et quel genre de voiture annonceraient-ils ? Quel type de batterie ? Ils veulent probablement entrer autour de 2025. S’ils le font, je pense qu’ils doivent annoncer quelque chose d’ici à la fin de l’année. Ce n’est que mon hypothèse personnelle.